NOUVELLES

Lars Boom rafle la 5e étape, Chris Froome abandonne au Tour de France

09/07/2014 09:48 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT

ARENBERG, France - Le champion en titre Chris Froome a chuté deux fois et il a abandonné le Tour de France, mercredi, à l'occasion d'une cinquième étape chaotique et rude pour les nerfs, en raison d'une série d'incidents.

Froome a chuté avant même la première des sept sections en pierres sur la route détrempée cheminant entre Ypres, en Belgique, et Arenberg-Porte du Hainaut, en France. Les coureurs savaient depuis des mois que ce serait un tracé éprouvant, mais la pluie battante l'a rendu encore plus dangereux.

Le retrait du chef de file de l'équipe Sky fait en sorte que le titre est maintenant à la portée d'une panoplie de cyclistes, alors qu'il reste 16 étapes à disputer.

Le meneur au classement général Vincenzo Nibali n'a pas perdu de temps à s'afficher, notamment après avoir constaté que son autre grand rival cette année, le double vainqueur du Tour Alberto Contador, a connu des difficultés sur le deuxième pavé de pierres.

Anticipant le danger en raison de la pluie, les organisateurs de la course ont enlevé deux des neufs sections pavées en pierres qu'on avait prévues au programme, en plus de réduire le parcours de trois kilomètres. Mais ça n'a pas suffi pour éviter les chutes.

Froome, qui devait déjà composer avec un mal au poignet gauche à la suite d'un accident survenu mardi, a chuté pour la troisième et dernière fois en deux jours à la moitié de l'étape environ. Coupé sous l'oeil droit, le meneur de l'équipe Sky s'est rendu en boitant vers une voiture de l'équipe, y est monté à bord et a quitté.

Froome a indiqué sur Twitter qu'il était «dévasté» d'avoir dû abandonner.

«Poignet blessé et conditions difficiles ont fait qu'il était quasi impossible de contrôler mon vélo», a-t-il écrit, en souhaitant bonne chance au nouveau chef de file de Sky, l'Australien Richie Porte, ainsi qu'à ses autres coéquipiers en vue du reste de la course.

Le dernier champion en titre a avoir abandonné le Tour a été le Français Bernard Hinault, auteur de cinq victoires, en 1980, selon le fournisseur français de statistiques Velobs.com.

Nibali s'est retrouvé parmi les nombreux coureurs de premier plan à être impliqués dans un accident. Il s'en est toutefois bien remis et il a même excellé sur le parcours de 152,5 km. L'Italien a fini troisième de l'étape et prolongé son avance au classement général sur ses principaux rivaux. Lui et le Danois Jakob Fuglsang, qui a fini deuxième, ont franchi la ligne d'arrivée à 19 secondes du Danois Lars Boom, le gagnant de l'étape de mercredi.

«C'est une journée très spéciale pour moi, a commenté Boom, qui s'aligne avec Belkin Pro Cycling. J'avais vraiment hâte d'attaquer les pavés en pierres.»

Au général, Nibali a deux secondes d'avance sur Fuglsang, son coéquipier chez Astana. Le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) était troisième, à 44 secondes d'écart. Contador, qui respirait sous un masque de boue à la ligne d'arrivée, a perdu envrion deux minutes et demie sur Nibali. Il était en 19e place, à 2:37 de la tête.

Parmi les autres qui ont chuté, on retrouvait l'Espagnol Alejandro Valverde et l'Allemand Marcel Kittel, le vainqueur de trois des quatre premières étapes de la course. Dans ce qui était peut-être l'accident le plus spectaculaire de la journée, le Belge Jurgen van den Broeck a filé au-dessus de son guidon dans un virage sur un pavé de pierres, et chuté dans le gazon en bordure de route.

Le chaos a suscité une multitude de critiques dans les réseaux sociaux mais elle a fourni bon nombre d'images vives, alors que plusieurs coureurs étaient couverts de boue. La pluie, la sueur et la boue suintaient de leur menton.

L'étape de jeudi s'étendra sur 194 km, surtout sur le plat, entre Arras et Reims.

PLUS:pc