NOUVELLES

Bombes artisanales à Ahuntsic : Jordi Barros est remis en liberté

09/07/2014 01:17 EDT | Actualisé 09/07/2014 01:17 EDT
Radio-Canada

Jordi Antunes Barros a été remis en liberté ce matin au palais de justice de Montréal.

Le jeune homme de 18 ans a été arrêté le 17 mai dernier après la découverte de 19 bombes artisanales, de matériel explosif et de munitions dans le garage de la maison familiale, à Ahuntsic. Il a été évalué à l'Institut Pinel.

Les médecins ont remis un rapport à la Cour dans lequel ils concluent que Jordi Antunes Barros est apte à subir son procès, donc à comprendre les procédures intentées contre lui.

À la lumière des informations contenues dans ce rapport, le juge Robert Marchi de la Cour du Québec a estimé que M. Barros pouvait reprendre sa liberté moyennant un encadrement strict de sa famille. Son père et sa sœur, notamment, auraient cessé de travailler pour être en mesure de s'occuper de lui à temps plein. Le jeune homme sera aussi suivi de près par une psychologue.

Jordi Antunes Barros souffrirait de différents problèmes psychologiques, dont le syndrome d'Asperger. Il fait face à au moins quatre chefs d'accusation, dont possession d'explosifs dans un but dangereux et possession d'armes dans un dessein dangereux.

C'est un membre de sa famille qui avait découvert l'arsenal et alerté les autorités policières.

Les artificiers ont mis 15 heures pour désamorcer l'ensemble des engins explosifs artisanaux qu'avait construits le jeune homme dans son garage, au cours d'une vaste opération qui a forcé l'évacuation de 14 familles de l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville, à Montréal.