NOUVELLES

Gaza: 43 Palestiniens tués depuis le début de l'offensive israélienne

09/07/2014 01:13 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT
Lior Mizrahi via Getty Images
SDEROT, ISRAEL - JULY 09: (ISRAEL OUT) A smoke plumes rises over Gaza following an Israel Air Force bombing, as seen from near Sderot on July 9, 2014 in Israel. Due to recent escalation in the region, the Israeli army started new deployments at the border with the Gaza Strip. In the past 3 weeks more than 130 rockets where reportedly fired from Gaza into Israel. (Photo by Lior Mizrahi/Getty Images)

Vingt-deux Palestiniens, dont 15 femmes et enfants, ont péri mercredi dans des raids israéliens contre la bande de Gaza, portant à 43 le nombre de morts depuis le début d'une offensive israélienne lundi à minuit, selon les secours.

Ces raids ont également fait plus de 370 blessés en deux jours, a déclaré à l'AFP le porte-parole des services des urgences, Ashraf al-Qodra.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a accusé mercredi Israël de commettre un "génocide" dans la bande de Gaza. "Ceci est un génocide - le meurtre de familles entières est un génocide commis par Israël contre notre peuple palestinien", a-t-il déclaré lors d'une réunion de crise de la direction palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie.

Netanyahu promet d'intensifier les attaques

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis mercredi d'intensifier les attaques contre le Hamas dans la bande de Gaza, qui ont déjà coûté la vie à 43 Palestiniens.

"L'armée est parée à toute éventualité", a-t-il assuré.

"Le Hamas paiera un prix lourd pour ces tirs sur la population civile. La sécurité des Israéliens est primordiale et cette opération se poursuivra jusqu'à ce que les tirs vers les localités israéliennes s'arrêtent et que le calme soit revenu", a plaidé le premier ministre.

Mercredi, dans quatre des raids, toutes les victimes étaient des femmes et des enfants. Dans l'après-midi, une mère et ses quatre enfants ont ainsi été tués par un missile s'étant abattu sur leur maison à Al-Maghazi, un camp de réfugiés dans le centre de la bande de Gaza.

Dans l'est de la ville de Gaza, près de la frontière avec Israël, deux frères de 12 et 13 ans ont été tués à Chejaïya, tandis qu'un garçon de 18 mois et sa mère sont morts à Zeitoun.

En outre, une femme de 40 ans et son fils de 14 ans ont péri dans une frappe aérienne israélienne à Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza.

Le raid la plus meurtrier a eu lieu peu après minuit dans la ville de Beit Hanoun, dans le nord du territoire palestinien. Un commandant local du groupe radical Jihad islamique, Hafez Hammad, a péri dans la destruction de sa maison, avec cinq membres de sa famille, dont deux femmes et une adolescente de 16 ans.

Ailleurs dans le territoire palestinien, un homme de 30 ans a été tué dans un raid aérien à Rafah (sud).

Alors que le jour se levait, un missile tiré par un drone israélien a tué un homme qui circulait sur une mobylette à Beit Lahiya (nord). Un deuxième homme se trouvant sur la mobylette a été grièvement blessé.

A Moughrada, dans le centre de la bande de Gaza, une femme de 80 ans a par ailleurs été retrouvée morte dans les décombres de sa maison bombardée.

Dans le même secteur, un missile israélien a tué deux hommes de 60 ans et 31 ans dans un champ près du camp de réfugiés de Nousseirat.

Mardi, 21 Palestiniens avaient été tués, 17 dans des frappes aériennes et quatre militants de la branche armée du Hamas abattus après s'être infiltrés en Israël par la mer pour attaquer une base militaire.

L'aviation israélienne a annoncé avoir effectué 550 raids depuis le début de son offensive "Bordure protectrice", menée en riposte après des salves de roquettes palestiniennes.

Mercredi, au moins 48 roquettes ont touché Israël, dont une dans le secteur de Tel-Aviv. Seize autres ont été interceptées par le système anti-missiles Iron Dome, dont deux dans le secteur de Tel-Aviv, selon l'armée.

Mardi, un total de 117 roquettes avaient touché Israël, tandis que 45 avaient été détruites en vol, selon l'armée. Aucune victime n'a été signalée mais selon la police, un centre commercial a été endommagé à Ashdod, non loin de Gaza.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les négociations israélo-palestiniennes depuis 1993