NOUVELLES

Des "espions" du Qatar arrêtés aux Emirats (presse)

09/07/2014 06:36 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT

Des "espions" du Qatar ont été arrêtés aux Emirats arabes unis, a affirmé mercredi un quotidien de Charjah, dans un contexte de tensions entre les deux voisins arabes du Golfe.

Les Qataris, dont l'arrestation aux Emirats avait été annoncée par un quotidien de Doha, "sont en fait des espions agissant aux Emirats arabes unis", écrit le journal reflétant généralement les positions officielles, en citant une source locale non identifiée.

"Cela renforce l'impression générale que le Qatar ne prend pas au sérieux son engagement d'éloigner les éléments des Frères musulmans qu'il accueille et de respecter l'accord de Ryad", prévoyant de cesser toute ingérence dans les affaires de ses voisins, a ajoute la même source citée par Al-Khaleej.

Le quotidien Al-Arab de Doha avait annoncé il y a trois jours que trois citoyens avaient été "arrêtés et torturés à Abou Dhabi".

Le 5 mars, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn avaient rappelé leurs ambassadeurs à Doha --une démarche sans précédent-- accusant le Qatar de s'ingérer dans leurs affaires et de déstabiliser la région, en raison de son soutien à la mouvance islamiste.

Le Qatar était accusé par ses voisins de soutenir dans les autres pays du Golfe, les islamistes proches des Frères musulmans, dont des dizaines ont été condamnés à la prison aux Emirats arabes unis, et de servir de refuge aux islamistes d'autres pays arabes.

Doha est également considéré comme l'un des principaux bailleurs de fonds des Frères musulmans en Egypte et des groupes proches de cette confrérie dans les pays du Printemps arabe, alors que l'Arabie saoudite et le reste des monarchies du Golfe soutiennent les militaires égyptiens.

Le CCG comprend aussi le Koweït et Oman.

wak/mh/sw

PLUS:hp