BIEN-ÊTRE

8 petits bonheurs à l'île d'Orléans (PHOTOS)

09/07/2014 09:00 EDT | Actualisé 09/07/2014 09:02 EDT
Sarah-Émilie Nault

«Je couchais sous une fenêtre pour avoir le dernier bonsoir de la lune et pour avoir le premier salut du soleil» écrivait Félix Leclerc. «Il faut savoir tremper sa plume dans le bleu de ciel», ajoutait-il encore. Ce ciel bleu, cette lune et cette fenêtre, c’était ceux surplombant son île d’Orléans. Une île avec «quarante-deux milles de choses tranquilles» débordants de petites douceurs à voir, à boire et à savourer.

Le tour de l’île

C’est le cœur léger que l’on emprunte la route 368, celle, toute dorée et verdoyante, qui invite à entreprendre le tour de l’île. Alors que l’on vient tout juste de saluer les chutes Montmorency, que l’on quitte le joli Pont de l’île d’Orléans, on a soudainement envie d’exactement tout ce que cette même île a à offrir.

La chocolaterie de l’île d’Orléans

Au cœur du petit village de Sainte-Pétronille, tout juste devant la promenade Horacio Walker, la chocolaterie de l’île d’Orléans laisse filer des effluves sucrés depuis déjà 26 ans. C’est avec bonheur et gourmandise que le propriétaire des dernières années, Michel Spence, fait découvrir ses créations. Entre les murs de cette maison plus de deux fois centenaire, le bonheur est fait de chocolat noir, blanc et au lait, sous plusieurs dizaines de variations. On mise sur la fabrication artisanale et traditionnelle, sur la qualité et la technique (le chocolat belge se doit d’être cristallisé.) Les boîtes et les kilos de chocolats (au caramel, chocolat noir caramel à la fleur de sel (miam!), érable, beurre d’érable et framboises, chocolat noir et bleuets, poire caramel, crème irlandaise et autres divins amalgames) partageant les honneurs avec les guimauves trempées dans le chocolat, confitures et autres sucreries. Quant au café-bar laitier, audacieux petit frère, il offre à son tour son lot de délices, tels les sorbets maison et cornets de crème glacée que l’on sauce sans remords dans le véritable chocolat fondant noir, au lait, caramel au lait ou chocolat blanc à l’érable. Décadent!

chocolaterieorleans.com

Le Panache Mobile et le Vignoble de Sainte-Pétronille

C’est sur les terres du Vignoble de Sainte-Pétronille qu’a choisi de s’établir le Panache Mobile, fier descendant de la renommée auberge Saint-Antoine. Un choix judicieux permettant aux visiteurs de profiter à la fois de la superbe vue sur le vignoble (qui semble s’étendre jusqu’aux montagnes élevées sur l’autre rive) et de la dizaine de bons vins concoctés par Nathalie Lane et Louis Denault. Car la façon de faire est aussi simple que sympathique; on déniche sa table sur la charmante terrasse du Panache Mobile (pour cela, on se doit d’arriver tôt), on commande son repas, puis on traverse à la boutique du vignoble afin de choisir le vin parfait (servi au verre ou à la bouteille, que l’on pourra rapporter à la maison s’il le faut). Du menu du Panache Mobile (qui entame son 4e été), il n'est de plus difficiles tâches que de faire un choix tant tout est alléchant. Alors que l’on nous a vanté le grilled-cheese au smoked meat (un chouchou des clients pour lequel nous nous promettons de revenir), nous avons opté pour deux autres classiques: la poutine au short rib de bœuf braisé au vin rouge et lardon et la guédille de homard et purée d’avocat. J’ignore toujours comment nous avons fait pour compléter le tout avec un carré au chocolat et amandes, mais oui, nous avons survécu à tant de délices.

saint-antoine.com/fr/restauration/panache-mobile et vs-p.ca

La confiturerie Tigidou

On entre dans la confiturerie Tigidou comme on entrerait dans un musée. Parce qu’ici, tout est parfait et beau, peu importe où l’on pose le regard. Et c’est sans parler de l’odeur de paradis aux fraises qui s’insinue à travers les murs de cette ancienne grange convertie, depuis une toute petite année, en confiturerie presque magique. Catherine et Vincent, tous deux originaires de l’île d’Orléans, ont créé un lieu à leur image où tout est fait à la main, de la confiture aux jolies étiquettes. «Nous cuisons en suivant les saisons et la nature», explique Catherine que l’on peut même voir à l’œuvre dans sa cuisine antique ouverte. Ses confitures traditionnelles partagent les tablettes avec les confitures de concoction (aux herbes) prêtes à rehausser canapés et autres recettes (fraise-basilic, fraise-menthe fraîche et citron vert, fraise-rhubarbe, fraise-coriandre, fraise-zestes croquants…) «On sort les confitures du déjeuner», ajoute-t-elle. Alors que leur mini-musée expose tous les secrets de la fraise et de l’île d’Orléans et que le deuxième étage propose quatre chambres à louer, c’est un centre d’interprétation que le gentil couple proposera à ses clients amoureux de confitures dès l’an prochain.

tigidou.ca

Le Pub Le Mitan - microbrasserie de l’île d’Orléans

Une jolie terrasse avec vue sur le fleuve Saint-Laurent, un menu de style pub et des palettes dégustation permettant de découvrir huit des onze bières maison concoctées directement sur l’île d’Orléans, c’est ce que propose le Pub Le Mitan - microbrasserie de l’île d’Orléans depuis plus de sept ans. Brassées directement au sous-sol du pub situé à Sainte-Famille, les bières de style anglais et belge imaginées par les brasseurs de l’île et aux amusants noms de personnages (Ann Baillargeon, Éléonore de Grandmaison, Jean Dit Laforge, Monseigneur D’Esgly…) se targuent de se retrouver dans 75 points de vente entre Québec et Montréal.

microorleans.com

L’Espace Félix-Leclerc

Il est impossible de parcourir l’île d’Orléans sans avoir l’impression de marcher dans les pas du grand Félix Leclerc et c’est exactement ce que nous propose l’Espace Félix-Leclerc, ce lieu entièrement dédié au flâneur disparu. Au premier étage de cette ancienne grange devenue écrin de création, une boîte à chansons où se produisent des artistes francophones bien connus et un écran géant où est projetée une vidéo dévoilant le poète, réalisée à partir de 50 ans d’archives. Au second, une exposition permanente mettant en scène la vie et l’œuvre de Félix Leclerc partagée en trois grands thèmes: la vie, l’amour et la mort. Le tout en musique, archives, photos et vidéos, dessins, manuscrits, poèmes… Que l’on se retrouve dans le bureau de travail reconstitué qu’il avait aménagé dans sa maison de l’île d’Orléans ou devant sa dernière guitare et sa fameuse paire de souliers, c’est toute la douceur de l’île d’Orléans qu’il semble porter. Et puis, tout près, le sentier d’un flâneur propose deux balades poétiques de quelques kilomètres menant vers le fleuve Saint-Laurent d’abord, puis tout au cœur de l’île d’Orléans, véritables recoins d’inspiration de Félix Leclerc.

felixleclerc.com

L’auberge-restaurant la Grange de l’île

C’est ici que s’est terminé notre tour de l’île, sur la terrasse de l’auberge-restaurant la Grange de l’île, à savourer un repas digne de cette journée parfaite, digne de la beauté de l’île. Des aliments frais, une cuisine raffinée, mais toute simple, une ambiance naturellement champêtre, la nature comme décor, le calme de la campagne; c’est tout cela la Grange de l’île. Je me promets d’y retourner pour dormir dans l’une des huit chambres dominant l’auberge et pour goûter aux petits déjeuners qui doivent être aussi savoureux que leurs tartes aux fruits ou au citron maison… Quant à la talentueuse chef Amélie Bilodeau, elle offre aussi des ateliers culinaires au thème variant selon les saisons (cuisine thaï, sushis, tapas, poissons, plats mijotés, Inde, soupe du monde, etc.)

lagrangedelile.com

Juste avant de reprendre le pont de l’île d’Orléans, nous avons tenu à faire un arrêt important, dans le cimetière de Saint-Pierre. J’avais envie de retrouver sa pierre tombale bordée de souliers d’admirateurs inconnus et de lui chuchoter: Salut Félix!

À voir aussi

Quelques autres arrêts à faire sur la route 368: gravir la tour d’observation de Saint-François pour une vue panoramique d’une partie de l’île, la fromagerie de l’île d’Orléans (une fromagerie artisanale où l’on est accueilli en costumes d’époque), la jolie boutique La chasse-Galerie située à Saint-Pétronille, le parc maritime de Saint-Laurent, la visite de cidreries, de vignobles, ainsi que l’autocueillette de bleuets et de fraises.

Pour planifier votre visite à l’île d’Orléans, visitez le tourisme.iledorleans.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'île d'Orléans