BIEN-ÊTRE

«Road trip» à Nashville (PHOTOS)

07/07/2014 03:01 EDT | Actualisé 08/07/2014 10:17 EDT
Catherine Lefebvre

Quoi de plus agréable que de prendre la route pendant les vacances? Prendre la route en moto! De Montréal à Nashville, en passant par Sudbury et Milwaukee, voici ce que nous avons découvert sur notre route.

Afin d’éviter de faire le même chemin à l’aller et au retour, nous avons aussi décidé d’en profiter pour passer par des villes ou états que nous n’avions jamais visités auparavant, comme Sudbury en Ontario et Milwaukee dans le Wisconsin. En 10 jours, nous avons fait plus de 5 000 km de moto sur le modèle CTX700N de Honda.

(Le texte continue ci-dessous):

Voici notre itinéraire :

Road trip à Nashville

Jour 1 : Montréal-Sudbury, près de 700 km en évitant le plus possible les autoroutes, soit près de 11 heures de moto en comptant tous les arrêts pour mettre de l’essence, manger ou se dégourdir.

Jour 2 : Sudbury-Milwaukee, un peu moins de 1000 km, toujours en évitant les autoroutes, soit pas moins de 14 heures de moto, incluant le passage aux douanes américaines et les deux dernières heures à rouler dans la brume épaisse à la noirceur, un classique quand on s’approche du lac Michigan en début ou en fin de journée.

Jour 3 : Nous profitons de Milwaukee au maximum et prenons une pause de moto au passage. Bien qu’elle soit agréable à conduire, nous sommes inévitablement dans la même position pendant des heures sans pouvoir discuter ni écouter de la musique.

Jour 4 : En matinée, nous visitons la maison de Capitaine Pabst. Puis, nous mettons le cap vers le sud, mais en coupant notre trajet en deux, afin de ne pas répéter la même erreur qu’au jour 2. Une journée d’un peu plus de 400 km nous amène à Terre Haute, au sud de l’Indiana.

Jour 5 : D’ici, plus qu’un autre 400 km nous séparent de Nashville. Nous partons tôt et traversons l’ouest du Kentucky, où les « diners », les motels et les églises sont tous plus intriguant les uns des autres. Nous arrivons à Nashville tout juste à temps pour l’apéro. Nous déposons nos sacs à l’Hôtel Lowes, situé dans Midtown – qui ne manque pas de bars, boutiques et restos à découvrir, et filons tout droit sur Broadway pour ne rien manquer.

Jour 6 : La cité de la musique ne manque pas d’options pour divertir les mélomanes. Munis de notre « all access pass », d’une valeur de 60$, nous entrons gratuitement dans plusieurs attraits touristiques, sauf au fameux Musicians Hall of Fame qui coûte 18,95$US par personne. Au-delà de l'exposition temporaire, le musée est plus petit qu’il n’en a l’air. Nous nous dirigeons donc au majestueux Country Music Hall of Fame, nettement plus grand et bourré d'histoires rendant hommage aux grands de la musique country. Puis, nous terminons notre journée musée au Frist Center for Visual Arts qui présente une captivante exposition sur l’histoire de l’animation tout l’été.

Jour 7 : Notre dernier jour à Nashville se termine nulle part ailleurs qu’au Grand Ole Opry.

Jour 8 : Toujours dans l’optique de ne pas faire trop d’heures de moto dans la même journée, nous nous arrêtons à Springfield, Ohio, après 600 km de route tout de même. Une petite pensée aux Simpsons, même s’il existe bien sûr plusieurs Springfield aux États-Unis.

Jour 9 : De Springfield, nous passons par Detroit et sillonnons ses rues désertes. Un peu plus de 500 km plus tard, nous revenons en sol canadien et dormons à Grand Bend, sur le bord du lac Huron.

Jour 10 : Et nous filons vers Montréal sans trop s’arrêter. Huit heures de route encore et nous rentrons enfin au bercail.

Quel magnifique baptême de moto! Et la sympathie entre motards est sans doute un des meilleurs souvenirs de notre road trip. Sur la route, dans nos nombreux arrêts, dans chaque ville visitée, les gens nous saluaient, nous racontaient leurs histoires, nous guidaient.

Ce voyage a été rendu possible grâce à Honda Canada, Sudbury Tourism, Visit Milwaukee et Visit Music City

INOLTRE SU HUFFPOST

Les plus beaux stades de baseball américains