NOUVELLES

Les insurgés détruisent des mosquées et des sanctuaires en Irak (PHOTOS)

05/07/2014 07:36 EDT | Actualisé 06/09/2014 05:12 EDT

Les insurgés sunnites ont démoli des sanctuaires et mosquées dans la deuxième ville d'Irak Mossoul et ses environs, dont ils ont pris le contrôle début juin, a-t-on appris samedi auprès des habitants et sur des réseaux sociaux.

Au moins quatre sanctuaires sunnites et soufis et six mosquées chiites, ou "husseiniyahs", ont été détruits dans les zones de la province septentrionale de Ninive, dont Mossoul est la capitale, sous contrôle des insurgés.

Des photos publiées sur internet par le groupe ultra-radical de l'Etat islamique (EI), qui mène les insurgés, montrent des bulldozers en train de démolir les sanctuaires sunnites et soufi. Les mosquées chiites ont toutes été détruites par des explosifs.

Destructions de mosquées et de sanctuaires religieux en Irak (juillet 2014)

Les clichés ont été publiés avec une déclaration intitulée "Démolition de sanctuaires et d'idoles dans la province de Ninive".

Des habitants de la région ont confirmé ces destructions ainsi que l'occupation par des insurgés de deux cathédrales.

"Nous sommes très attristés par la démolition de ces sanctuaires, hérités de nos pères et de nos grand-pères", a déclaré Ahmed, habitant de Mossoul âgé de 51 ans.

"Ce sont des monuments de la ville", a-t-il ajouté.

Un employé de la cathédrale chaldéenne de Mossoul a par ailleurs déclaré que des insurgés occupaient les cathédrales chaldéenne et syrienne orthodoxe de la ville.

Ils ont enlevé les croix des façades des édifices et les ont remplacées par le drapeau noir de l'EI, selon l'employé, qui s'est exprimé sous couvert d'anonymat.

Les insurgés sunnites se sont emparés de Mossoul le 10 juin, au deuxième jour de leur offensive fulgurante qui leur a également permis de mettre la main sur de vastes pans de territoires dans le nord, l'ouest et l'est de l'Irak.

Mossoul, dont le nom signifie "jonction" en arabe, comptait deux millions d'habitants avant l'offensive et a été pendant des siècles un important carrefour commercial du Moyen Orient.

Actuellement majoritairement sunnites, Mossoul et sa province Ninive comptaient dans le passé de nombreux habitants chiites et des minorités ethniques et religieuses comme des Kurdes, des Turcomans et des Yazidis.

str-ak/psr/jmm/emb/hj