NOUVELLES

Scolari le reconnaît: ses jeunes joueurs brésiliens ressentent la pression

30/06/2014 12:26 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

TERESOPOLIS, Brésil - Luiz Felipe Scolari reconnaît que le manque d'expérience fait mal à sa jeune sélection brésilienne à la Coupe du monde.

Le vétéran entraîneur attribue par ailleurs les difficultés de son équipe, qui a failli se faire éliminer par le Chili au deuxième tour, à la pression de devoir tout rafler devant ses propres partisans.

L'équipe brésilienne ne compte que six joueurs qui ont participé à d'autres tournois de la Coupe du monde. Certaines de ses plus grandes vedettes, dont Neymar, se retrouvent pour la première fois dans un tournoi d'une telle envergure.

«Évidemment que c'est une préoccupation, nous avons une jeune équipe, a déclaré Scolari après la victoire aux tirs au but du Brésil contre le Chili. Même les joueurs qui ont le plus d'expérience ressentent la pression d'une Coupe du monde. Tout le monde la ressent. Si vous dites que vous ne la sentez pas, vous mentez. C'est une situation différente sur le plan émotif, ce n'est jamais simple. Nous avons plusieurs jeunes joueurs, et petit à petit ils gagneront ce genre d'expérience.»

L'entraîneur a donné en exemple le jeune milieu Willian, qui est un des meilleurs de l'équipe en situation de penalty mais a raté le filet lors de la séance de tirs au but, samedi, à Belo Horizonte. «L'expérience» a probablement joué un rôle dans cette situation, a affirmé Scolari.

«Nous emmagasinerons plus d'expérience à chaque match que nous disputons, a souligné le sélectionneur. Espérons que dans les prochains matchs, nous commettrons moins d'erreurs en raison de ce manque d'expérience. Nous ne pouvons plus nous permettre de perdre.»

Le Brésil affrontera la Colombie en quarts de finale, vendredi, dans la ville du nord-est de Fortaleza.

Seulement cinq joueurs dans l'équipe de cette année étaient au Mondial de 2010, soit Julio Cesar, Thiago Silva, Dani Alves, Maicon et Ramires. Fred n'a pas joué en Afrique du Sud, mais il a fait partie de la sélection qui a disputé le tournoi de 2006 en Allemagne.

Depuis qu'il avait annoncé la composition de son équipe, Scolari avait insisté pour dire qu'il ne croyait pas que ses joueurs manquaient d'expérience. Il avait noté qu'en dépit de leur jeune âge, la plupart d'entre eux jouent dans certains des plus grands championnats du monde depuis un bon moment. La majorité a par ailleurs pris part l'an dernier à la Coupe des Confédérations, le tournoi préparatoire à la Coupe du monde que le Brésil a remporté à domicile.

Scolari a toujours dit que seul le titre mondial serait considéré comme un résultat acceptable pour le Brésil, et il a maintenu depuis le début que son équipe remportera la Coupe du monde.

«Les gens l'exigent de nous, a dit Scolari. Parce que nous avons dit que nous gagnerions. Maintenant, nous devons leur donner cela. Si vous promettez quelque chose, vous devez livrer la marchandise. C'est ce que les joueurs sont en voie de faire.»

PLUS:pc