NOUVELLES

Présidentielle afghane: Abdullah rejettera les résultats mercredi (équipe de campagne)

30/06/2014 05:44 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

Le candidat à la présidentielle afghane Abdullah Abdullah rejettera les résultats préliminaires du second tour qui seront annoncés mercredi, a annoncé lundi son entourage, faisant craindre une épreuve de force avec son adversaire Ashraf Ghani qui se dit déjà victorieux.

Dès le lendemain du deuxième tour, le 14 juin, M. Abdullah avait dénoncé des bourrages d'urne massifs au profit de son adversaire. Lundi, il campait fermement sur ses positions au risque de provoquer une montée des tensions, voire des violences, entre les deux camps.

"Nous n'avons plus confiance en la commission (électorale) et ses employés. Quoiqu'ils annoncent, cela sera illégal", a déclaré lundi à l'AFP Javed Faisal, un porte-parole de l'équipe de campagne d'Abdullah Abdullah.

Prenant la presse à témoin, il a rendu public plusieurs enregistrements ces derniers jours montrant, selon lui, l'implication directe de la commission électorale indépendante (IEC) dans la fraude.

"Les enregistrements que nous avons distribué aux médias montrent que la commission elle-même a participé à la fraude", a assuré M. Faisal.

M. Abdullah était arrivé en tête au premier tour le 5 avril avec 45% des voix, contre 31,6% à M. Ghani, et faisait à ce titre figure de grand favori pour remplacer le président Hamid Karzaï, seul homme à avoir dirigé le pays depuis la chute des talibans fin 2001.

Après les résultats préliminaires attendus mercredi, la commission prévoit d'annoncer les résultats définitifs le 22 juillet. Et le nouveau président devrait être investi le 2 août selon son calendrier.

Face à l'équipe Abdullah, le camp Ghani affichait sa confiance dans la victoire et se disait prêt à accueillir "favorablement" ces résultats.

"La commission électorale (les) annoncera au terme de décomptes méticuleux et sous observation de la communauté internationale", a dit à l'AFP Daud Sultanzoy, porte-parole de M. Ghani.

"Nous avons toujours répété que nous avons suivi les procédures" électorales prévues, a-t-il estimé. Quand à la commission électorale, elle est "un organisme indépendant et nous respectons ses règles".

"Nous accueillerons favorablement l'annonce (des résultats) et nous serons heureux que cette annonce puisse créer une nouvelle opportunité pour le peuple" afghan, a-t-il ajouté.

emp-bgs/emd/fw

PLUS:hp