NOUVELLES

Mondial: les 8e de finale tiennent aussi Twitter et Facebook en haleine

30/06/2014 08:25 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

Les huitièmes de finale Pays-Bas/Mexique et Costa Rica/Grèce, qui se sont tous deux dénoués dans les dernières minutes dimanche soir, ont aussi tenu en haleine les utilisateurs de Twitter et Facebook qui ont massivement réagi.

Facebook a fait état de 19 millions d'abonnés "ayant généré 35 millions d'interactions" (via des commentaires ou des "likes") concernant le seul match entre les Pays-Bas au Mexique (2-1).

C'est depuis les Etats-Unis, le Mexique, le Brésil, l'Indonésie et les Pays-Bas que la plupart des commentaires ont été envoyés, selon les statistiques communiquées par Facebook.

Sur Twitter, le match des "Oranje", menés 1-0 par les Mexicains jusqu'à la 88e minute avant d'inscrire deux buts, a généré un total de 9,1 millions de tweets, soit le troisième match le plus commenté depuis le début de la compétition sur le réseau social aux 255 millions d'utilisateurs actifs dans le monde, a-t-il indiqué à l'AFP.

Les pics d'interactions se sont produits dans le temps additionnel, le but sur penalty de Klaas-Jan Huntelaar produisant à lui seul 263.000 tweets en une seule minute, tandis que le carton jaune infligé deux minutes plus tôt au Mexicain Rafael Marquez sur Arjen Robben -et ouvrant la voie au penalty tiré par Huntelaar- a suscité 232.000 échanges sur le réseau en l'espace de 60 secondes.

Une poignée de minutes plus tard, le coup de sifflet final a produit un nouveau pic de plus de 239.000 tweets en une minute.

Un message du sélectionneur mexicain Miguel Herrera a été parmi les plus retweetés (7300 fois): "Hoy salimos a ganar. Que el himno nos llene de orgullo y se escuche en todo el mundo, que se sienta ese Cielito Lindo" ("Nous sommes venus pour gagner, que l'hymne nous remplisse de fierté et qu'on l'entende partout dans le monde, que l'on entende aussi (la chanson populaire, chante et ne pleure pas) Cielito Lindo").

Dans l'autre match de la soirée (1-1 a.p.), tout aussi haletant et qui a généré un total de 3,5 millions de tweets, la séance des tirs au but a également provoqué un afflux de gazouillis: 151.400 ont ainsi été échangés lors du dernier des cinq tirs inscrits par Michael Umana qui a ouvert le chemin des quarts de finale au Costa Rica.

kd/bpi/sk

PLUS:hp