NOUVELLES

L'UE demande à l'Albanie d'accélérer les réformes pour adhérer à l'Europe

30/06/2014 04:45 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

TIRANA, Albanie - Le président sortant de la Commission européenne presse les politiciens albanais de mettre leurs différends de côté et de se concentrer sur les réformes nécessaires dans le cadre du dossier de candidature du pays pour intégrer l'Union européenne.

La visite de José Manuel Barroso dans la capitale albanaise, Tirana, lundi, fait suite à la décision rendue la semaine dernière par l'Union européenne (UE) d'offrir au pays des Balkans le statut de candidats à l'intégration, après avoir d'abord rejeté trois fois une demande similaire.

Ce statut de candidat est considéré comme la première étape importante dans le cheminement long et incertain de l'Albanie afin de devenir membre à part entière de l'Europe des 28.

Dans un discours devant le Parlement, M. Barroso a pressé le gouvernement socialiste et le Parti démocrate (opposition) de se concentrer sur les efforts réclamés par l'UE pour lutter contre le crime organisé et la corruption, en plus de faire adopter les normes européennes en matière de justice et de gouvernance.

M. Barroso a également souligné que l'économie albanaise demeurait «vulnérable», et a affirmé que des réformes structurelles étaient nécessaires afin d'assurer la croissance à long terme.

PLUS:pc