NOUVELLES

Le toucher vaginal souvent inutile, selon des médecins américains

30/06/2014 05:06 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT
Keith Brofsky via Getty Images

Le toucher vaginal routinier lors de l'examen gynécologique annuel des femmes est inutile et même contre-productif car il peut conduire à des erreurs de diagnostic, selon une analyse de l'American College of Physicians (ACP) publiée lundi.

«Le toucher vaginal de routine n'a donné aucun résultat positif chez les femmes sans symptôme, présentant un risque moyen de cancers gynécologiques et qui ne sont pas enceintes», indique Dr Linda Humphrey, membre de la commission des guides cliniques de l'ACP, co-auteur de cette recherche parue dans les Annales de médecine interne (AIM).

Cet examen, «gênant pour un grand nombre de femmes», permet «rarement de détecter des maladies graves, il ne réduit pas la mortalité» et «conduit à des résultats faussement positifs ou négatifs qui entraînent des coûts supplémentaires», a-t-elle précisé.

Ces nouvelles recommandations ne concernent pas le frottis vaginal qui reste un acte médical nécessaire.

L'ACP indique que le dépistage du cancer utérin doit reposer sur un examen visuel du col, un frottis et des analyses détectant la présence de papillomavirus (HPV) chez certaines femmes.

L'ACP a constaté que l'exactitude du diagnostic avec le toucher vaginal pour détecter des cancers gynécologiques ou des infections était très faible.

Ce groupe de médecins estiment que cet examen est utile seulement pour des femmes qui présentent certains symptômes comme des pertes vaginales, des saignements anormaux, des douleurs, des problèmes urinaires et des dysfonctionnement sexuels.

«Le toucher vaginal a occupé une place importante dans la santé des femmes pendant de nombreuses décennies pour devenir davantage un rituel qu'un véritable examen médical basé sur des faits cliniques», écrivent George Sawaya and Vanessa Jacoby, gynécologues de l'Université de Californie à San Francisco, dans un éditorial qui accompagne ces recommandations.

Toutes les directives de pratiques médicales de l'ACP sont basées sur une analyse systématique des études et essais cliniques publiés en langue anglaise depuis 1946 et ce jusqu'en janvier 2014.

INOLTRE SU HUFFPOST

HPV Facts For Men