NOUVELLES

Le PIB réel a augmenté de 0,1 pour cent en avril, comme il l'avait fait en mars

30/06/2014 09:25 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

OTTAWA - L'économie canadienne a continué de fonctionner au ralenti en avril, alors que les secteurs clés des ressources naturelles et de la construction étaient embourbés dans la boue printanière.

Statistique Canada a annoncé lundi que l'économie avait enregistré une croissance de 0,1 pour cent en avril, soit une performance identique à celle du mois précédent.

Les économistes s'attendaient à un gain de 0,2 pour cent, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

L'économiste Nick Exarhos, de la Banque CIBC, a estimé que le recul du secteur des ressources devrait être temporaire, mais il a ajouté que la faiblesse de celui de la construction avait quelque peu constitué une surprise.

«Même si une partie de la faiblesse devrait se révéler temporaire, et ainsi avoir une influence positive sur les données du mois prochain, la déception signifie que la croissance sera probablement plus proche de deux pour cent que de 2,5 pour cent (la précédente prévision de la Banque du Canada) au deuxième trimestre», a écrit M. Exarhos dans une note transmise à ses clients.

«Une performance trop courte donnera probablement au gouverneur (de la Banque du Canada) Stephen Poloz une raison suffisante pour maintenir le cours de sa politique actuelle, même si les lectures de l'inflation augmentent», a ajouté le spécialiste.

La production des industries de services a crû de 0,3 pour cent en avril, surtout grâce au commerce de gros et au commerce de détail, a indiqué Statistique Canada. Cependant, la production des industries productrices de biens a diminué de 0,3 pour cent, sous l'effet des baisses enregistrées dans tous les grands sous-secteurs, à l'exception de la fabrication.

L'extraction de pétrole et de gaz a diminué de 0,8 pour cent en raison des baisses de production tant de pétrole que de gaz naturel, tandis que le secteur de l'extraction minière et l'exploitation en carrière s'est contracté de 1,3 pour cent. Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont augmenté de 1,9 pour cent.

La construction a baissé de 0,6 pour cent, les baisses les plus notables ayant été observées dans la construction de bâtiments résidentiels et dans les travaux de réparation.

Le commerce de gros s'est accru de 1,3 pour cent, notamment en raison des hausses dans le commerce de gros de machines, matériel et fournitures ainsi que de matériaux et de fournitures de construction. Par contre, le commerce de gros de produits pétroliers de même que de produits alimentaires, boissons et produits du tabac a baissé.

Le commerce de détail a crû de 0,8 pour cent en avril, après avoir diminué de 0,1 pour cent en mars. Des hausses notables ont été enregistrées chez les concessionnaires de véhicules automobiles et de leurs pièces, dans les magasins d'alimentation, dans les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires ainsi que dans les magasins de marchandises diverses, qui comprennent les grands magasins.

PLUS:pc