NOUVELLES

GB: l'ex-star de la TV Rolf Harris jugé coupable d'agressions sexuelles

30/06/2014 11:18 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

L'artiste australien Rolf Harris, star des petits écrans britanniques depuis la fin des années 1960 et icône dans une grande partie du monde anglo-saxon, a été jugé coupable à Londres d'agressions sexuelles, qui ont "écoeuré" le Premier ministre australien.

L'ancien animateur de télévision et chanteur, âgé de 84 ans, a été reconnu coupable lundi de l'ensemble des charges pesant contre lui, à l'issue d'un procès de six semaines portant sur des agressions commises entre 1968 et 1986 sur quatre victimes, âgées de sept à 19 ans.

Il a été relâché sous caution jusqu'à vendredi, date à laquelle il sera fixé sur sa peine, qui pourrait être de la prison, a prévenu le juge.

"Je suis dégouté et écoeuré", a déclaré mardi le Premier ministre australien Tony Abbott, dont le pays a suivi pas à pas le procès qui jugeait l'une de ses plus grandes stars nationales.

"Les abus sexuels sont un crime ignoble (...) et il est tellement triste et tragique que cette personne, largement admirée, semble avoir perpétré" de tels actes, a-t-il ajouté à la radio ABC.

Pendant le procès, le parquet a décrit l'accusé, qui plaidait non coupable, comme un personnage ayant une double personnalité de "Docteur Jekyll et Mister Hyde" et se servant de sa célébrité pour agresser de très jeunes filles en toute impunité.

Rolf Harris avait quitté son pays natal en 1952, à l'âge de 22 ans, pour l'Angleterre, où il était considéré jusqu'à peu comme un "trésor national". Il a chanté lors du jubilé de diamant de la reine Elizabeth et avait peint un portrait de la reine pour son 80e anniversaire en 2006.

Il était aussi une immense vedette auprès des enfants de plusieurs pays anglo-saxons.

Arrêté en mars 2013, il est la deuxième personnalité du show-business britannique à être condamnée pour agressions sexuelles dans le cadre de l'enquête de police "Yewtree".

Cette enquête a été lancée dans la foulée de l'affaire Jimmy Savile, ex-animateur vedette de la BBC décédé en 2011 et soupçonné d'avoir commis des agressions sexuelles et des viols à l'encontre de plusieurs centaines de victimes, dont des enfants et adolescents, au cours de quatre décennies, en toute impunité.

Avant Rolf Harris, l'ancien gourou des relations publiques Max Clifford, 71 ans, a été condamné en mai à huit ans de prison pour des agressions sexuelles commises sur quatre adolescentes et jeunes femmes.

kah-alm-fmp/glr

PLUS:hp