NOUVELLES

France: arrestation d'un ex-gendarme et conseiller de chefs d'Etat africains qui s'était retranché armé chez lui

30/06/2014 04:05 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

L'ex-officier de la gendarmerie française Paul Barril, qui a conseillé différents chefs d'États notamment en Afrique, s'est rendu lundi après s'être retranché armé dans son domicile d'Antibes, dans le sud de la France, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

L'ancien gendarme s'est rendu à la police au terme de négociations avec le Groupement d'intervention de la police nationale (GIPN), selon la même source.

Ancien numéro 2 du groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), il "s'est rendu dans le calme, sans incident", a-t-on précisé de même source, sans donner plus de détails sur les circonstances et les raisons de son geste.

L'ancien capitaine de gendarmerie, qui avait participé à la création du GIGN en 1974, s'était reconverti dans les années 1980 dans la sécurité privée et a conseillé différents chefs d'États, notamment en Afrique, et plus particulièrement au Rwanda, où son rôle pendant le génocide de 1994 reste très controversé.

En mars, il avait confié à l'AFP être très malade, atteint de la maladie de Parkinson, et sous traitement médical lourd. "Je ne me laisserai pas mettre sur une chaise roulante, j'arrêterai la machine avant", avait-il affirmé.

rl-mfo/prh/jh

PLUS:hp