NOUVELLES

Conflits de travail au Québec en 2013: beaucoup plus de travailleurs touchés

30/06/2014 11:03 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Il y a eu en 2013 une hausse marquée du nombre de travailleurs touchés par un conflit de travail au Québec.

Le bilan tracé par le ministère du Travail pour l'année 2013, qui a été dévoilé à la fin du mois de juin, laisse voir également une augmentation marquée du nombre de jours de travail perdus à cause de ces conflits.

Ainsi, en 2013, ce sont 179 330 travailleurs qui ont été directement touchés par un conflit de travail, comparativement à un peu plus de 9070, seulement, l'année précédente.

Pour ce qui est des jours de travail perdus, ce sont 958 957 qui ont ainsi été perdus au total durant l'année, comparativement à 245 172 l'année précédente.

La grève dans l'industrie de la construction, dans toutes les régions du Québec à l'été 2013, est la grande responsable de ces pertes de jours de travail et de cette augmentation du nombre de travailleurs touchés par un conflit. À elle seule, elle représente 70 pour cent des jours-personnes perdus pour l'année 2013.

Plus précisément, des 179 330 travailleurs touchés par un conflit de travail au Québec en 2013, 175 000 étaient dans l'industrie de la construction.

En termes de travailleurs touchés, il s'agit du nombre le plus élevé de toute la décennie 2004-2013.

En termes de jours-personnes perdus, il faut remonter à l'année 2005 pour trouver un nombre supérieur à celui de l'année 2013. Cette année-là, plus de 1 450 000 jours-personnes perdus avaient été enregistrés par le ministère du Travail.

Le nombre de conflits de travail qui ont eu cours durant l'année 2013, lui, est plus élevé que la moyenne, soit 84 conflits, comparativement à une moyenne de 78 pour la décennie 2004-2013 et à un nombre de 68 pour l'année 2012.

Le nombre de conflits déclenchés durant l'année, lui, est même inférieur à la moyenne, soit 76 comparativement à une moyenne de 65 pour la décennie et à 58 pour l'année 2012.

Les points en litige dans le cadre de ces conflits de travail _ en s'attardant aux jours-personnes perdus _ avaient principalement trait aux augmentations de salaires. Loin derrière venaient ensuite les horaires de travail, puis les prestations de retraite et les assurances.

Parmi les autres conflits de travail qui ont fait perdre beaucoup de jours-personnes en 2013, on note une grève à la Silverbirch Operations Limited Partnership Hôtel des Seigneurs (secteur de l'hébergement) en Montérégie, un lock-out chez Kronos Canada en Montérégie (secteur des industries chimiques), un conflit qui a touché 35 concessionnaires automobiles au Saguenay_Lac Saint-Jean et un lock-out chez Silicium Bécancour et Silicium Québec (première transformation des métaux) dans le Centre-du-Québec.

PLUS:pc