NOUVELLES

Brésil : arrestation des derniers suspects du meurtre du colonel tortionnaire

30/06/2014 03:48 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

La police de Rio a annoncé lundi l'arrestation des deux derniers suspects du meurtre fin avril d'un colonel à la retraite, Paulo Malhaes, premier militaire brésilien à avoir reconnu qu'il torturait sous la dictature (1964-1985).

Le domestique du colonel, mort lors d'une agression à son domicile en banlieue de Rio, Rogerio Pires, et deux de ses frères, Rodrigo et Anderson Pires, avaient déjà été arrêtés et écroués.

Le 29 juin, Rogerio Pires, 28 ans, était passé aux aveux. Il avait travaillé pendant 7 ans chez le colonel - jusqu'en décembre - et était revenu fin février au service de l'ex-tortionnaire. Il avait révélé avoir fourni des renseignements sur la victime à ses frères et à d'autres agresseurs non identifiés.

Avec l'arrestation lundi à Santa Cruz (zone ouest de Rio) d'Alex Sandro de Lima et de Maycon José Candido, les beaux-frères du domestique, l'enquête est conclue, a affirmé le commissaire Pedro Medina, cité par le site internet G1 de Globo.

Au début de l'enquête, la police suivait trois pistes : cambriolage, vengeance et élimination de preuves, car le 25 mars - un mois avant sa mort - le colonel avait expliqué devant la Commission nationale de la Vérité comment les agents de la répression, dont lui-même, arrachaient des dents et le bout des doigts de leurs victimes pour empêcher leur identification.

Les agresseurs avaient maintenu Malhaes, 77 ans, et son épouse en otage pendant huit heures dans des chambres séparées. Ils avaient volé notamment les armes que le colonel collectionnait et voulaient les vendre au marché noir.

Le corps du colonel avait été retrouvé couché sur le ventre avec un oreiller sur la tête.

Le Brésil, seul pays d'Amérique du Sud qui n'a jamais jugé les crimes de la dictature (1964-1985), en raison d'une loi d'amnistie, reconnaît officiellement quelque 400 morts et disparus lors de cette période contre 30.000 morts en Argentine et plus de 3.200 au Chili.

cdo/hdz/gg

PLUS:hp