NOUVELLES

Arabie: l'ancien vice-ministre de la défense nommé chef du renseignement

30/06/2014 07:26 EDT | Actualisé 30/08/2014 05:12 EDT

L'ancien vice-ministre de la Défense, le prince Khaled Ben Bandar Ben Abdel Aziz, a été nommé chef des services de renseignement saoudiens, a rapporté lundi l'agence officielle Spa citant un décret royal.

Le prince Khaled, dont la nomination intervient au surlendemain de son limogeage du poste de vice-ministre de la Défense, succède au puissant prince Bandar Ben Sultan Ben Abdel Aziz, qui a été relevé de ses fonctions à la mi-avril après s'être vu retirer la gestion du dossier syrien.

L'adjoint du prince Bandar, le général Youssef ben Ali Al-Idrissi, avait été alors chargé d'assurer l'intérim à la tête des services de renseignement.

Le prince Bandar Ben Sultan, secrétaire général du Conseil de sécurité nationale du royaume, a été en outre nommé lundi conseiller et émissaire spécial du roi Abdallah, selon un deuxième décret royal publié lundi par l'agence.

Fils de l'ancien prince héritier Sultan ben Abdel Aziz et ambassadeur à Washington pendant 22 ans, le prince Bandar avait été nommé en juillet 2012 à la tête des services de renseignement saoudiens.

En février, des diplomates avaient indiqué que l'Arabie saoudite lui avait retiré la gestion du dossier syrien, pour la confier notamment au ministre de l'Intérieur, le prince Mohamed Ben Nayef Ben Abdel Aziz, à la pointe de la lutte contre Al-Qaïda.

L'Arabie saoudite est un des principaux soutiens politiques et financiers de l'opposition au régime du président syrien Bachar Al-Assad.

Selon des sources diplomatiques, la gestion par le prince Bandar du dossier syrien avait été critiquée notamment par les Etats-Unis, auxquels il avait reproché de ne pas être intervenu militairement contre le régime de Damas.

str/tm/jr

PLUS:hp