NOUVELLES

Spectacle exceptionnel de Diana Krall au Festival de Jazz de Montréal

29/06/2014 11:38 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les spectateurs du Festival international de jazz de Montréal ont connu un pur moment d'extase, dimanche soir, lors d'un concert extrêmement attendu de la chanteuse et pianiste canadienne Diana Krall.

L'artiste originaire de la Colombie-Britannique adore Montréal et Montréal l'adore, il n'y a pas de doute. Et la ville canadienne du jazz a honoré sa reine comme il se devait.

Fidèle de ce grand rassemblement estival depuis deux décennies, Diana Krall a fait vibrer une Place des Festivals pleine à craquer lors de ce spectacle gratuit. Il aura même fallu par moment fermer les valves et empêcher de nombreux spectateurs d'entrer sur le site, tant le spectacle était couru, malgré la chaleur accablante qui enveloppait le centre-ville. Mais qu'ils se trouvaient à quelques pas de l'artiste ou à plusieurs centaines de mètres de la scène, tous ont pu vibrer au son de la voix unique de cette grande du jazz.

Les Montréalais ont eu droit à un spectacle exceptionnel, où la chanteuse a interprété avec son aplomb habituel des classiques du jazz, le tout avec en toile de fond des extraits de classiques du cinéma projetés sur un écran géant.

Par moment, les scènes de films ont laissé place à un grand rideau rouge, devant lequel l'artiste partageait quelques confidences ou anectdotes. L'instant d'un moment, le Quartier des spectacles semblait se transformer en cabaret gigantesque.

Entre les pièces de son dernier album «Glad Rag Doll», Diana Krall a partagé quelques blagues faisant rire à gorge déployée un public bigarré.

«On joue toujours mieux en buvant d'abord un peu de gin!», a laissé tomber l'artiste devant la marée humaine qui lui faisait face.

Impossible de ne pas taper des mains en voyant Diana Krall se lever de son piano et se démener pour offrir une prestation endiablée, tout en continuant à chanter et à jouer de son instrument.

Généreuse, l'artiste a répété à plusieurs reprises les noms de ses partenaires de scène, venus la rejoindre le temps de quelques chansons.

La foule n'a pas pris de temps à tomber sous le charme. Même ceux dont la vue était obstruée par une série d'arbres n'avaient que des bons mots pour l'artiste et son spectacle.

«Ce n'est pas nécessaire de la voir, l'important c'est la voix. Et on l'entend, alors ça me va! J'adore Diana Krall et je remercie le Festival de l'offrir à tous gratuitement, c'est exceptionnel!», a indiqué Jabiz, une néo-montréalaise dans la trentaine.

D'autres ont pu se frayer un chemin plus près de l'artiste et ils étaient éblouis par sa performance.

«J'aime tout. Je suis un fan et ce soir Diana est encore à la hauteur. On vibre vraiment et avec toute cette foule, c'est exceptionnel», a confié à La Presse Canadienne, Johanne Boucher.

C'était la première fois, dimanche soir, que Diana Krall présentait son spectacle à l'extérieur dans le cadre d'un grand événement gratuit. Et ce choix lui aura permis de toucher encore davantage de gens, alors que plusieurs découvraient avec enthousiasme l'oeuvre de l'artiste.

«C'est formidable, je n'avais jamais vraiment écouté sa musique, mais j'adore. Et ses musiciens aussi sont très forts», a confié Pierre Delage, conquis.

PLUS:pc