NOUVELLES

Sénégal: début du vote aux élections municipales et départementales

29/06/2014 05:05 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

Les Sénégalais ont commencé à voter dimanche aux élections municipales et départementales, un scrutin test pour le président Macky Sall, au pouvoir depuis plus de deux ans mais dont la majorité s'est disloquée, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Des files d'électeurs s'étaient formées dans des centres de vote de quartiers résidentiels et populaire de Dakar peu avant l'ouverture des bureaux de vote à 08H00 (GMT et locales). Plus de 5,3 millions d'inscrits sont appelés à choisir entre plus de 2.700 listes de partis ou de simples citoyens, contre 1.600 aux dernières élections locales de 2009.

Le vote, qui doit être clos à 18H00, a démarré avec un léger retard dans des centres de vote où les électeurs attendaient l'arrivée de responsables électoraux ou la mise en place du matériel, selon un journaliste de l'AFP.

L'affluence n'était pas forte en ce début de matinée. "Il y a d'habitude plus de monde à pareille heure", a déclaré à l'AFP un membre d'un bureau de vote du centre de Derklé 2, un quartier populaire de Dakar.

Le scrutin est destiné à désigner les conseillers municipaux et départementaux dans 602 collectivités locales qui éliront à leur tour les maires et les présidents de départements.

Il constitue un test pour le président Sall et son parti. M. Sall avait été élu grâce à une coalition en mars 2012, face à Abdoulaye Wade qui dirigeait le pays depuis douze ans. Le scrutin avait été âprement disputé et émaillé de violences qui avaient fait plusieurs morts.

Mais pour ces élections locales, la majorité, qui a peiné à s'entendre sur la confection des listes, s'est disloquée dans de nombreuses zones du Sénégal. Le parti présidentiel, créée en 2008, et qui ne dispose pas encore d'une assise forte dans le pays, veut mettre à profit ce scrutin pour renforcer ses bases.

mrb/jlb

PLUS:hp