NOUVELLES

Plus de 1.200 travailleurs chinois évacués du nord de l'Irak (agence officielle)

29/06/2014 07:46 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

Plus de 1.200 travailleurs chinois ont été évacués vers Bagdad en provenance de régions du nord de l'Irak où l'armée a lancé une contre-offensive face à la progression des insurgés jihadistes, a annoncé l'agence officielle Chine nouvelle.

L'opération d'évacuation des employés de l'entreprise publique China Machinery Engineering Corp (CMEC) s'est déroulée avec succès à la fin de la semaine et ceux-ci doivent prochainement rentrer à Pékin.

Une cinquantaine d'employés de la CMEC avaient déjà été héliportés vers Bagdad mercredi.

"Nous avons réussi à être évacués. Nous pouvons enfin dire à nos familles que nous sommes en sécurité", a dit un ouvrier, identifié comme Lu par Chine nouvelle.

Un autre ouvrier du nom de Ji a rapporté que sa maison avait été "atteinte à plusieurs reprises par des obus depuis le 1er mai".

L'agence a précisé que huit véhicules blindés avaient escorté les employés chinois qui travaillaient sur un chantier dans la ville de Samarra, au nord de Bagdad où ils étaient bloqués depuis plusieurs jours.

La Chine compte plus de 10.000 employés sur divers sites industriels en Irak, selon des responsables gouvernementaux, mais la plupart se trouvent dans des zones chiites du sud du pays qui sont pour l'heure loin de l'offensive des jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Les médias chinois avaient rapporté que les grandes firmes pétrolières chinoises avaient néanmoins préparé des plans d'évacuation au cas où les violences se propageraient à l'ensemble de l'Irak, un très gros fournisseur d'hydrocarbures pour la Chine.

tjh/sm/ml/jh

PLUS:hp