NOUVELLES

Mondial-2014: en France, des supporteurs algériens fiers mais amers

29/06/2014 10:10 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

"On a déjà fait un exploit, on est fiers de notre équipe". A Roubaix (nord de la France), les supporteurs algériens se réjouissent du parcours historique de leur sélection au Mondial mais s'insurgent contre les responsables des incidents qui ont gâché leur fête.

"C'est une première. En 2010, en Afrique du Sud, on n'avait eu aucune victoire (un nul et deux défaites, NDLR). Là, ça représente quelque chose", s'enthousiasme Youcef Tabane, serveur au Snack Palace de Roubaix, quartier général des supporteurs de l'Algérie pris d'assaut les jours de match.

"Pour la première fois, l'Algérie est en huitième de finale d'une Coupe du monde (lundi contre l'Allemagne, ndlr), il y a un élan à Paris, Alger, Roubaix, Marseille... Dans toutes les +capitales+ de l'Algérie, on voit beaucoup les supporteurs algériens. Mais si c'était le Sénégal, la Tunisie ou la Côte d'Ivoire (autres pays d'immigration en France), il y aurait sans doute la même ferveur", analyse Séverine Labat, politologue et auteur de "La France réinventée" sur les bi-nationaux franco-algériens.

La communauté d'origine algérienne est la plus importante communauté d'immigrés en France, avec plus de 700.000 personnes nées en Algérie et de nationalité algérienne, un million d'enfants d'immigrés, sans compter les descendants de 3e génération.

"Mais ce n'est pas le genre des Algériens de faire profil bas. Ils préfèrent afficher une sorte d'+Algerian Pride+", poursuit Séverine Labat.

Pour Youcef, comme pour tous les habitués du Snack Palace qui ont fêté bruyamment mais sans débordements la victoire des "Fennecs" sur la Corée du Sud (4-2) et le nul contre la Russie (1-1), qui leur ont ouvert la route des 8es de finale, il y a aussi beaucoup d'amertume: "Certains profitent de l'occasion pour brûler des voitures, pour tout casser", regrette ce jeune Roubaisien de 26 ans, de père Algérien et de mère Française.

- 'coupables de tout'-

Plus de 70 personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi en France lors d'incidents qui ont émaillé les célébrations de la qualification de l'Algérie.

"Ils salissent l'image des Algériens. Je ne vais pas dire qu'il n'y a pas d'Algériens, il y a des gamins qui font n'importe quoi... Mais il y a beaucoup de gens qui profitent de tout ça", assure Karim, 44 ans, qui travaille à la mairie de Roubaix depuis 15 ans. "Et c'est un argument pour le Front national. Ils vont dire: +Regarde ce que font les Arabes+".

"Ils faut mettre fin à la double nationalité", a déclaré dimanche la présidente du parti d'extrême droite Marine Le Pen, qui a une nouvelle fois appelé à "arrêter l'immigration".

"On n'aime pas les casseurs, ils nous foutent la honte. Les Algériens se retrouvent coupables de tout", se plaint Kamel, le frère du gérant du Snack Palace. Comme Youcef, Kamel pense que les Fennecs ont "fait le plus gros" en atteignant les huitièmes, "l'objectif numéro un".

Slimane, 72 ans, se souvient bien du Mondial 1982. L'Algérie avait remporté une victoire historique sur la RFA, mais avait été éliminée en raison de l'arrangement entre Allemands et Autrichiens dans le "match de la honte". Sortie des poules cette fois, l'Algérie peut-elle se venger et aller encore plus loin? "Peut-être. Mais attention, les Allemands jouent bien aussi", prévient-il.

Et en cas de quart de finale éventuel entre la France et l'Algérie? "On est Français d'origine algérienne. On supporte les deux équipes. Que le meilleur gagne", lance Basta, un supporteur du Snack Palace. "On a une mère, l'Algérie, et une belle-mère, la France", glisse à côté "Mous", casquette de l'Algérie sur la tête.

Ahcene, patron du café Petit tonneau à Lille, a "toujours soutenu l'équipe de France", mais en cas de quart de finale France-Algérie, il supporterait l'Algérie: "C'est le coeur qui parle".

Un de ses clients, Habib, encouragera, lui, la France. Il se souvient qu'en 1998, lors du sacre des Bleus, "toute l'Algérie avait le maillot de Zidane".

sgi-chp-ngu/gf/nou/ml

PLUS:hp