NOUVELLES

Mondial-2014 - Nigeria - Enyeama: "Eddie Murphy" ne plaisante pas

29/06/2014 10:26 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

Le gardien du Nigeria Vincent Enyeama, surnommé "Eddie Murphy" dans son club de Lille, n'est pas là pour amuser la galerie: Il a réussi à garder sa cage inviolée lors de 21 des 38 matches de Ligue 1 et a même contrarié Messi au Mondial.

Son objectif au Brésil avec les "Super Eagles" ? Atteindre les demi-finales. Ce qui veut dire battre la France en 8e de finale lundi à Brasilia.

"Nous sommes complètement concentrés et bien déterminés à ce que toute l'Afrique soit fière de nous. Le Ghana a failli atteindre les demi-finales il y a quatre ans. Nous allons faire mieux et être la première équipe africaine demi-finaliste d'une Coupe du monde", a-t-il confié dans un entretien sur le site de la Fifa.

Le dernier rempart nigérian, 31 ans, 94 sélections, joue sa troisième Coupe du monde après celles de 2002 et 2010. Et les Bleus qui jouent en France, comme Matuidi et Valbuena, pourront dire aux autres qu'il vient de boucler une fantastique saison avec le Losc, qui a terminé avec la deuxième meilleure défense de Ligue 1.

Le Nigérian a donc réussi à garder sa cage inviolée lors de 21 des 38 matches de Championnat, une performance qu'aucun autre gardien n'a réussie cette saison dans les grands championnats européens.

Fin 2013, Enyeama est même resté 1062 minutes consécutives sans prendre de but, soit plus de 11 matches. S'il n'a pas battu le record d'invincibilité de 1176 minutes détenu par l'ancien Bordelais Gaëtan Huard, il a en revanche marqué les esprits. Et son club s'était empressé de prolonger de deux ans son contrat qui devait au départ expirer en juin 2015.

- Humour et de légèreté -

Loué pour son professionnalisme mais surtout pour sa perpétuelle bonne humeur et sa joie de vivre, le portier a été surnommé "Eddie", en hommage à l'acteur américain Eddie Murphy, par ses équipiers du vestiaire lillois.

"Il a tellement rayonné sur notre jeu et dans le vestiaire que maintenant on l'appelle Eddie, comme Eddie Murphy. Il sourit tout le temps, avec ses petites lunettes il est toujours classe", confiait cette saison son entraîneur René Girard. "Il a pris ça avec beaucoup d'humour et de légèreté."

Nommé pour le prix de meilleur gardien de L1, finalement attribué à l'Italien Salvatore Sirigu (Paris SG), Enyeama a néanmoins décroché le prix Marc-Vivien Foé, récompensant le meilleur joueur africain du Championnat de France. Une première pour un gardien.

Le Nigeria, qui restait sur deux Mondiaux ratés (un nul et deux défaites en 2002, même bilan en 2010), est devenu la première équipe africaine à aller pour la 3e fois en 8e de finale d'un Mondial (après 1994 et 1998).

Et Enyeama y est pour beaucoup. Face à l'Argentine, il a même commis un crime de lèse-majesté en détournant du bout des gants un coup franc de Messi qui semblait aller tout droit dans sa lucarne. Le quadruple Ballon d'Or a tout de même fini par se venger, mettant sa balle quasiment au même endroit quelques minutes plus tard, le gardien lillois ayant été trahi cette fois par ses appuis. Le Nigeria a été battu (3-2) par l'Argentine, mais la qualification en 8e de finale était au bout.

"C'est un très grand gardien, il est dans le Top 3 des gardiens africains. Sa force c'est d'être simple, modeste et travailleur. Et il est très croyant, sa foi l'aide aussi, estime Boubacar "Copa" Barry, le portier de la Côte d'Ivoire. C'est un atout pour sa sélection et j'espère qu'il ira loin au Mondial. S'il peut porter haut les couleurs de l'Afrique, tant mieux."

Ce 8e de finale, contre la France, Enyeama y pensait depuis longtemps, rêvant de croiser son coéquipier lillois Rio Mavuba et s'offrir, bien sûr, une place en quarts de finale.

nb-pgr/pga/dhe

PLUS:hp