NOUVELLES

McInerney et Di Vaio marquent, l'Impact s'impose 3-0 contre le Dynamo

29/06/2014 09:35 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Frank Klopas voulait que ses joueurs affichent de la constance. C'est ce qu'ils ont fait cette semaine — et mieux encore.

Quatre jours après avoir obtenu un résultat positif à l'étranger — une nulle de 0-0 à Vancouver — l'Impact est revenu avec une autre bonne prestation, dimanche au stade Saputo. Sauf que cette fois, le onze montréalais a été opportuniste à l'attaque en plus d'être parfait en défensive, ce qui lui a permis de s'imposer 3-0 contre le Dynamo de Houston.

«C'était important de revenir une autre bonne performance et un autre bon résultat, surtout à domicile, a déclaré Klopas. Sinon, nous aurions effacé ce que nous avons fait de bien (mercredi). Le crédit revient aux joueurs.

«Une soirée comme ce soir, c'est difficile de trouver quelqu'un qui n'a pas bien fait», a ajouté l'entraîneur de l'Impact.

C'était seulement la deuxième fois cette saison, et la première fois en deux mois et demi, que le club montréalais réussissait à récolter au moins un point au classement dans des matchs consécutifs disputés en MLS. L'Impact avait signé trois nulles d'affilée un peu avant la mi-avril.

Les trois points permettent à la troupe de Klopas de se hisser à cinq points du cinquième rang dans l'Association Est, détenu par les Red Bulls, tout en ayant un match de plus à disputer que la formation new-yorkaise.

«On est une équipe qui a des qualités techniques. Si on met ça de l'avant et qu'on ajoute la bravoure défensivement, on va retrouver ce petit cachet qui est le nôtre, qui va nous permettre de créer des occasions et de gagner des matchs», a souligné le capitaine Patrice Bernier, en décrivant l'approche «sans peur et en confiance» des siens depuis deux matchs, ainsi que celle à adopter pour la suite.

Utilisé à profusion ces derniers matchs comme seul attaquant en pointe, Jack McInerney a inscrit ses sixième et septième buts de la saison, à la 41e puis à la 75e minute de jeu. Di Vaio, qui a été inséré comme substitut après la mi-temps, aux côtés de McInerney, a quant à lui réussi son deuxième filet de la campagne à la 79e.

Le défenseur recrue Eric Miller, qui obtenait un premier départ depuis le 19 avril après avoir été blessé à la cuisse, a effectué le centre qui a mené au premier but de McInerney, marqué de la tête. Justin Mapp, qui s'est amené dans le match en deuxième demie, a alimenté le no 99 de l'Impact sur son deuxième but. Celui-ci a marqué en étirant la jambe derrière lui, décochant un tir qui a atteint sa cible — la lucarne — plus par accident que par adresse.

«Ce n'était pas par exprès. Je cherchais simplement à faire contact avec le ballon, en me disant qu'on ne sait jamais à quoi ça peut mener», a reconnu McInerney.

Di Vaio a quant à lui récupéré le retour d'un tir initialement décoché par Andres Romero pour faire 3-0.

Mapp et Di Vaio étaient de retour au jeu après des blessures et n'étaient pas en mesure de disputer un match complet. Leur insertion en deuxième demie a permis de constater que Klopas voulait voir les siens ajouter au score, et non simplement se replier en défensive, même si l'équipe montréalaise menait déjà 1-0.

Felipe, qui a raté le match de mercredi en raison de la naissance de son garçon, était de retour lui aussi. Il a décoché six tirs au but, dont un cadré, en plus d'être impliqué dans de nombreuses attaques à deux joueurs, voire trois — dont deux fois avec McInerney et Di Vaio devant lui en deuxième demie.

«J'ai dormi peut-être deux heures ces derniers jours... C'est pourquoi je courais beaucoup sur le terrain!, a lancé Felipe, qui a fait savoir que son nouveau-né et sa conjointe allaient bien. Je me sens plus en paix maintenant que le bébé est né, après avoir connu des moments plus ou moins faciles ces derniers mois, alors qu'il y avait notamment mon père qui ne se sentait pas bien... Le match de ce soir me donne la motivation de courir avec autant d'énergie à tous les matchs, et de tout donner pour cette équipe.»

Troy Perkins a signé un deuxième jeu blanc de suite. Le crédit revient à l'ensemble de la défensive puisque le vétéran gardien n'a eu qu'un arrêt à faire. Il a aussi reçu l'aide de son poteau, à la 30e, lors de la reprise de volée décochée par Omar Cummings.

C'était la première fois depuis l'an dernier que l'Impact signait deux blanchissages de suite, ayant réussi l'exploit les 24 et 31 août contre le Dynamo (gain de 5-0) et l'Union de Philadelphie (0-0).

«Depuis deux matchs, les gars travaillent tellement qu'ils sont exténués quand ils quittent le terrain, a dit Perkins de ses défenseurs. La communication est également bonne. Le mot d'ordre qu'on s'est donné, c'est de cesser d'avoir peur de commettre des erreurs, de tout simplement jouer, d'être meilleurs et de se soutenir les uns les autres.»

Le Dynamo, qui a maintenant perdu ses cinq derniers matchs par blanchissage, jouait sans son meneur de jeu Brad Davis. Celui-ci se trouve à la Coupe du monde au Brésil avec la sélection américaine. La formation texane a maintenant une fiche à vie de 0-4 à Montréal.

L'Impact rendra visite au Chivas USA, en Californie, samedi. Le prochain match au stade Saputo aura lieu le samedi suivant, contre le Sporting de Kansas City.