NOUVELLES

Irak: l'armée lance ses forces dans la bataille pour reprendre Tikrit

29/06/2014 09:00 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

BAGDAD - L'organisation terroriste affiliée à Al-Qaïda qui a pris le contrôle d'une vaste région du nord de la Syrie et de plusieurs villes de l'Irak voisine a officiellement déclaré la création d'un califat islamique dans le territoire sous son contrôle.

Le porte-parole de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL) en a fait l'annonce dans un enregistrement audio publié sur Internet dimanche.

Abu Mohammed al-Adnani a affirmé que le leader de l'organisation, Abu Bakr al-Baghdadi, devenait le dirigeant du califat — un régime politique islamique disparu il y a près d'un siècle. Les extrémistes islamistes rêvent depuis belle lurette de recréer le califat islamique qui a régné sur une bonne partie du Moyen-Orient pendant des centaines d'années.

Le porte-parole a appelé la population de la région contrôlée par l'EIIL à reconnaître Abu Bakr al-Baghdadi comme son calife et précisé qu'avec l'établissement du califat, l'organisation serait simplement rebaptisée État islamique, laissant tomber les termes Irak et Levant de son nom.

On ignore quel impact cette déclaration aura concrètement sur le terrain, en Syrie et en Irak, ou au sein de la communauté jihadiste.

Quelques heures auparavant, les forces irakiennes avaient commencé à s'en prendre aux insurgés se trouvant à Tikrit, la ville natale de Saddam Hussein, qui est également l'une des deux grandes villes du pays tombée entre les mains de militants sunnites.

Le gouvernement avait reçu un appui avec l'arrivée à Bagdad, tard samedi, de cinq avions de guerre Sukhoi 25 achetés en sous-main à la Russie. Ces chasseurs sont conçus pour offrir du soutien aérien de proximité aux troupes au sol, en plus de détruire des cibles mobiles.

Selon le commandant des forces aériennes irakiennes, le lieutenant-général Anwar Hama Amin, l'armée a un besoin urgent de ce type d'avion pendant cette période difficile. «Ces chasseurs entreront en action d'ici quelques jours — au cours des trois ou quatre prochains jours — afin de soutenir les unités et de combattre l'EIIL», a-t-il dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

Exode et violences à Mossoul