NOUVELLES

Huntelaar convertit un penalty et les Pays-Bas éliminent le Mexique

29/06/2014 02:20 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

FORTALEZA, Brésil - Klaas-Jan Huntelaar a converti un penalty à la 92e minute et les Pays-Bas ont défait le Mexique 2-1, dimanche, obtenant ainsi leur place en quarts de finale du Mondial.

C'est le capitaine Rafael Marquez qui a commis la faute fatidique dans les arrêts de jeu, aux dépens d'Arjen Robben.

Huntelaar, inséré dans le match à la 76e, pour remplacer Robin Van Persie, y est allé d'un tir implacable dans le coin gauche du filet défendu par Guillermo Ochoa.

«Vous ne savez pas quand vous allez avoir votre chance, mais quand elle survient, vous la saisissez à deux mains, a confié Huntelaar, qui disputait ses premières minutes à ce Mondial. C'était fantastique.»

Wesley Sneijder avait créé l'impasse à la 88e, d'une frappe convaincante sur un corner, qui a d'abord bifurqué sur la tête de Huntelaar.

«Les joueurs ont montré qu'ils avaient la foi jusqu'au bout, a dit l'entraîneur des vainqueurs, Louis van Gaal. C'était crucial.»

Giovani Dos Santos avait donné espoir aux Mexicains en marquant le premier but du match à la 48e. Des environs du demi-cercle de la zone de réparation, il a battu Jasper Cillessen d'un tir précis à la gauche de ce dernier.

Vu la chaleur intense, l'arbitre Pedro Proenca a décrété deux pauses de rafraîchissement, soit une à chaque demie (34e et 76e minutes). Le mercure a atteint 38,8 degrés Celsius.

Les Néerlandais ont donc poursuivi leur parcours victorieux au Brésil après trois gains dans le groupe B: 5-1 contre l'Espagne, 3-2 contre l'Australie et 2-0 face au Chili.

Ils affronteront samedi les Grecs ou les Costaricains, qui s'affrontaient plus tard dimanche.

C'est un autre résultat crève-coeur pour le Mexique, qui a atteint le deuxième tour du Mondial pour la sixième fois de suite, sans jamais l'emporter. Les Mexicains ont accédé aux quarts de finale le plus récemment en 1986, alors que le tournoi se déroulait chez eux.

«Nous avons fait du bon travail, mais nous sommes ensuite restés trop en arrière, a dit le sélectionneur mexicain, Miguel Herrera. Nous n'avons pas su maintenir notre intensité. Nous avons permis de revenir à une équipe qui n'avait rien fait jusque là.»

Le Mexique a dominé en première demie, où Hector Herrera et Miguel Layun, parmi d'autres, ont donné des maux de tête au club qui a été vaincu en finale en 2010, en Afrique du Sud. Le pays a d'ailleurs dominé 4-1 pour les tirs cadrés, dans cette première moitié de match.

Ochoa a largement connu un solide match, comme à la 74e, alors qu'il s'est bien avancé pour contrer la menace de Robben, venant du flanc droit.

PLUS:pc