NOUVELLES

Des assaillants commettent un nouveau massacre dans le nord-est du Nigeria

29/06/2014 12:25 EDT | Actualisé 29/08/2014 05:12 EDT

BAUCHI, Nigeria - De présumés extrémistes islamiques ont ouvert le feu sur des fidèles et ont incendié quatre églises, dimanche, dans un village situé à quelques kilomètres de la ville du Nigeria où plus de 200 adolescentes ont été enlevées, rapportent des témoins.

Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées et les survivants se cachent dans les fourrés autour du village de Kwada, ont mentionné des résidants.

L'un des survivants du massacre, Mallam Yahi, a affirmé à l'Associated Press que les assaillants avaient tué «des dizaines de personnes» en plus de brûler des maisons après avoir attaqué des fidèles.

Selon ce dernier, les attaquants s'en sont par la suite pris au village voisin de Kautikari, où ils ont abattu des villageois et incendié des maisons.

Un porte-parole de la police, Gideon Jubrin, a dit ne pas pouvoir confirmer l'attaque en raison des mauvais canaux de communication qui ont empêché les responsables de se rendre au plus proche poste de sécurité, à Chibok. Il s'agit de l'endroit, dans le nord-est de l'État de Borno, où le groupe Boko Haram a kidnappé des centaines de jeunes femmes en avril. De toutes celles enlevées lors de ce rapt collectif, 219 seraient toujours prisonnières de leurs geôliers.

Boko Haram réclame la libération de certains de leurs combattants détenus en échange des jeunes femmes. Le président nigérian Goodluck Jonathan a été critiqué pour sa lenteur à réagir aux enlèvements, et son incapacité de libérer rapidement les prisonnières. Les États-Unis ont des drones dans la région pour tenter de localiser ces dernières, et d'autres pays ont dépêché des experts, mais les négociations semblent avoir atteint une impasse.

L'armée nigériane dit connaître l'emplacement des prisonnières, mais certains craignent qu'une intervention militaire n'entraîne la mort de plusieurs d'entre elles.

Dimanche, le président a condamné d'autres attaques récentes — un attentat, vendredi, contre un hôtel du Nord-Est, ainsi que des meurtres sectaires d'agriculteurs majoritairement chrétiens par de présumés bergers musulmans dans l'État de Kaduna (nord).

PLUS:pc