NOUVELLES

Une roquette tirée de Gaza provoque un incendie en Israël (police)

28/06/2014 02:40 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

Une roquette tirée à partir de la bande de Gaza a provoqué samedi un incendie à Sdérot dans le sud d'Israël, sans faire de victime, a indiqué un porte-parole de la police.

La roquette a touché un bâtiment dans la zone industrielle de la ville de Sdérot, déclenchant un incendie qui a été circonscrit, a précisé à l'AFP le porte-parole, Micky Rosenfeld.

"Quatre employés de l'entreprise ont réussi à sortir indemnes du bâtiment. Une fois l'incendie éteint, nous avons lancé des recherches à l'intérieur pour savoir si d'autres personnes s'y trouvaient, mais nous n'avons trouvé personne pour le moment", a ajouté le porte-parole.

La "10", une chaîne de télévision privée, a précisé qu'il s'agissait d'une usine produisant de la peinture. Selon la télévision, un des employés de l'usine a été légèrement blessé et transporté dans un hôpital voisin.

Quatre autres roquettes ont atterri dans des champs sans faire de dégât, a ajouté le porte-parole de l'armée en précisant que 23 roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza depuis deux semaines.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l'aviation israélienne a mené trois raids contre des sites servant à des tirs de roquettes dans la bande de Gaza, a ajouté un porte-parole militaire.

Vendredi, deux Palestiniens avaient été tués à la suite d'un raid aérien israélien à Gaza, près de la maison de l'ex-chef du gouvernement du Hamas islamiste dans le territoire palestinien, Ismaïl Haniyeh.

L'armée israélienne a affirmé que les deux hommes "étaient impliqués dans les tirs de roquettes sur Israël au cours de la semaine", ajoutant qu'"ils "préparaient d'autres attaques contre Israël et ses citoyens".

Vendredi soir, cinq roquettes tirées par les Palestiniens à partir de la bande de Gaza ont ensuite atteint le territoire israélien, sans faire ni victime ni dégât, d'après une porte-parole de l'armée.

Deux des roquettes ont été détruites en vol par "Iron Dome", un système d'interception, a ajouté la porte-parole.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l'aviation israélienne a mené quatre raids, dont deux contre des "sites d'activités terroristes" et deux autres visant des bâtiments de production et de stockage d'armes.

La tension est montée à la frontière entre la bande de Gaza et Israël à la suite de l'enlèvement le 12 juin de trois jeunes Israéliens dans le sud de la Cisjordanie occupée, où l'armée israélienne a lancé une vaste opération pour les retrouver.

Cinq Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens durant cette opération et près de 400 arrêtés, en grande majorité des membres du Hamas, dont les forces de sécurité contrôlent Gaza et auquel Israël impute le rapt, bien que celui-ci n'ait pas fait l'objet de revendication jugée sérieuse.

Au cours de ces opérations de recherche menées en Cisjordanie, 2.100 bâtiments ont été perquisitionnés par l'armée israélienne, selon une porte-parole militaire.

jlr/jr

PLUS:hp