NOUVELLES

Tunnel Viger: la structure est rouverte en direction ouest après des travaux

28/06/2014 01:32 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le tunnel Viger de l'autoroute 720, à Montréal, a été rouvert à la circulation en direction ouest samedi après-midi, environ 24 heures après que le ministère des Transports (MTQ) eut procédé à une fermeture d'urgence.

Dans une entrevue téléphonique accordée à La Presse Canadienne, Sarah Bensadoun, porte-parole du MTQ, a expliqué que le tunnel n'a été rouvert qu'en direction ouest, puisque une entrave était déjà prévue dans l'autre direction afin d'effectuer des travaux de maintien pour assurer la longévité de la structure. Ces travaux n'auraient cependant rien à voir avec l'intervention d'urgence de vendredi, a-t-elle assuré.

Selon Mme Bensadoun, deux immenses grues ont retiré la partie de béton qui était fragilisée­, samedi matin. Mme Bensadoun a ajouté que l'opération s'était passée beaucoup mieux, et surtout beaucoup plus rapidement que prévu. Par la suite, des équipes ont nettoyé le secteur, avant de réaliser une nouvelle inspection pour s'assurer de la conformité des travaux et de la sécurité de l'ouvrage.

Au ministère, on mentionne par ailleurs que la prochaine étape consiste, pour les équipes d'ingénieurs, à plancher sur une «solution permanente». Le lieu où se trouvait la dalle sciée est entouré d'un abri temporaire en bois, et le tout est clôturé afin d'en interdire l'accès aux piétons.

La situation de vendredi soir a été provoquée par des travaux d'une équipe de la Ville de Montréal qui s'affairait sur le pont d'étagement Sanguinet. Lors d'une fausse manoeuvre, le vendredi 21 juin, la dalle de béton du tunnel Viger a été sciée sur toute sa longueur et toute sa profondeur, a mentionné Mme Bensadoun, soit sur une «cinquantaine de mètres».

Le MTQ a immédiatement été avisé, et celui-ci a dépêché un ingénieur qui a recommandé à la Ville d'arrêter temporairement son chantier pour laisser du temps pour réparer la dalle.

«Nous avions plusieurs scénarios sur la table pour réparer la dalle, mais il nous manquait certaines données, d'où la deuxième inspection de vendredi», qui a mené à la fermeture du tunnel, en raison de «dommages plus étendus que prévu».

Une enquête a également été ouverte afin de déterminer les circonstances de l'incident et éviter qu'un tel événement ne survienne à nouveau.

«En aucun cas, l'intégrité structurelle n'a été compromise», a répété Mme Bensadoun, qui a réitéré le terme «fausse manoeuvre».

PLUS:pc