NOUVELLES

Repêchage de la LNH: le Canadien réclame Daniel Audette au cinquième tour

28/06/2014 02:59 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

PHILADELPHIE - Daniel Audette a dû patienter longtemps avant d'entendre son nom au micro, samedi. Mais l'attente a valu le coup puisque l'appel est venu de la table du Canadien. Assis à ses côtés dans les gradins du Wells Fargo Center, son père Donald a été tout autant surpris que lui.

Donald Audette travaille pour l'organisation à titre de recruteur, mais il n'a pas été impliqué dans la sélection de son fils au cinquième tour (147e au total).

«C'est un grand jour pour Daniel et la famille. C'est sa journée. Il mérite amplement ce qui lui arrive», a commenté le paternel, en insistant sur le fait qu'il a toujours été écarté des discussions à l'interne impliquant son rejeton.

Comme le Canadien ne possédait pas de choix de deuxième tour, on a permis à Donald d'aller retrouver son fils dans les gradins.

«Plus le temps passait, plus je sentais la nervosité gagner Daniel. C'était important que je sois là pour le soutenir. Mais j'avais hâte de revenir à la table de l'équipe», a-t-il ajouté en riant.

Audette, du Phoenix de Sherbrooke, était classé 75e meilleur espoir nord-américain par la LNH. Le joueur de centre de petite taille (cinq pieds huit pouces, 177 livres) a récolté 76 points (21 buts) en 68 matchs, à sa deuxième saison dans la LHJMQ.

Le directeur du recrutement du Tricolore, Trevor Timmins, s'est dit très surpris de voir que Audette soit encore disponible.

«J'espérais sortir plus tôt, mais ce n'est pas ça qui compte, a commenté Daniel. Je me suis fait repêcher et je suis content. C'est une très belle journée.»

Audette a rappelé que son père avait également été repêché loin en 1989 (neuvième tour, 183e), et que ça ne l'avait pas empêché de passer une belle journée.

Ça n'a pas empêché non plus Donald Audette de connaître une belle carrière de 509 points en 735 matchs dans la LNH.

Le paternel a donné le mérite de la sélection de son fils au recruteur Serge Boisvert, qui appréciait ses aptitudes et sa force de caractère.

«Je connais son caractère, a dit Donald. Il ne mesure peut-être pas six pieds deux pouces, mais il joue comme un joueur de six pieds deux.»

Le jeune Lavallois s'est décrit comme un meilleur fabricant de jeux qu'un marqueur, en ajoutant qu'il tente de calquer son style sur celui de Matt Duchene de l'Avalanche du Colorado.

«Nous ne pouvions pas laisser passer un jeune de la trempe de Daniel, a argué Timmins. Il n'est pas le plus imposant, mais il joue avec la tenacité et la combativité qu'un joueur de petite taille doit afficher pour réussir. Sa sélection est pleinement méritée», a-t-il résumé.

Un échange

En début de journée, le Tricolore a conclu un échange avec les Coyotes de l'Arizona afin de devancer son rang de sélection au troisième tour. Il a acquis le 73e choix des Coyotes, cédant en retour ses choix de troisième et de quatrième tours (nos 87 et 117).

C'est qu'on désirait grandement mettre la main sur le défenseur Brett Lernout, des Broncos de Swift Current, répertorié 52e en Amérique du Nord.

«On regardait les équipes qui repêchaient devant nous et on craignait de se le faire chiper», a admis Timmins.

Lernout est un défenseur format géant -- six pieds quatre pouces et 206 livres -- qui affectionne le jeu robuste et qui possède un retentissant tir. Cette saison, il a écopé 103 minutes de pénalités, tout en totalisant 22 points (huit buts, 14 passes) en 72 rencontres.

«Ça fait une fleur de savoir que le Canadien a donné deux choix pour m'avoir», a mentionné Lernout, qui a préféré suivre le déroulement de la séance à son domicile de Winnipeg plutôt que de venir à Philadelphie.

Avec son troisième choix, le 125e au cinquième tour, le CH a opté pour un autre défenseur Nikolas Koberstein, qu'il avait à l'oeil depuis longtemps. Koberstein, «un projet de cinq ans», selon Timmins, évoluait dans la Ligue junior A en Alberta, la saison dernière, et il devrait faire ses débuts dans les rangs universitaires américains dans deux ans (Alaska-Fairbanks). Il était le 205e espoir nord-américain.

Au sixième tour, 177e au total, l'équipe a jeté son dévolu sur le gardien américain Hayden Hawkey, natif du Colorado. Hawkey, 19 ans, qui mesure six pieds deux pouces et qui pèse 174 livres, a été le gardien par excellence des ligues des écoles secondaires aux États-Unis (USHL), à Ohama.

Au 207e échelon, le CH a sélectionné le joueur de centre Jack Evans, de la Ligue junior A de l'Ontario.

PLUS:pc