NOUVELLES

Mondial-2014 - France - Koscielny: "Il faut que je me canalise"

28/06/2014 01:46 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

Le défenseur de l'équipe de France Laurent Koscielny, peut-être titulaire face au Nigeria lundi en 8e de finale du Mondial en cas d'indisponibilité de Mamadou Sakho, a bien conscience qu'il doit se "canaliser" pour éviter ses sautes de concentrations récurrentes en cours de match.

Q: Que serait une Coupe du monde réussie pour vous?

R: "L'objectif premier était de passer la phase de groupes. Maintenant c'est d'aller le plus loin possible. On est des compétiteurs, ambitieux. On sait qu'il y a un adversaire en face et que peut-être on perdra mais on veut sortir la tête haute. Il faut tout donner pour rester au Brésil. Il y a une pression supplémentaire mais il faut en être conscient, ne pas être submergé par la pression, rester lucide. Le groupe est capable de faire de belles choses ensemble. On est conscient de nos qualités, quelque chose a changé depuis l'Ukraine (en barrage retour, ndlr) mais tout est possible sur un match à élimination directe et on est pour le moment focalisé sur le 8e de finale."

Q: La défense française connaît quelques soucis physiques...

R: "On n'a pris que 2 buts sur 3 matches. La défense a répondu présent. Physiquement peut-être que c'est dur mais on a disputé pour la plupart entre 50 et 60 matches. Il y a des pépins physiques mais ce ne sont pas de gros pépins."

Q: Vous avez tendance à concéder des penaltys et à manquer de concentration durant les matches. En êtes-vous conscient?

R: "Je sais que c'est mon point noir mais je n'y pense pas tout le temps quand je suis en face à face. Je suis concentré sur ma tâche défensive. Je sais qu'il faut que je travaille ce point. Certains pensent que je suis un peu trop fou. J'ai ce trop plein d'énergie, je sais qu'il faut que je me canalise mais je ne m'en soucie pas quand je rentre sur un terrain."

kn/jta

PLUS:hp