NOUVELLES

L'effondrement de deux édifices fait au moins 19 morts en Inde

28/06/2014 10:37 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

NEW DELHI - Des secouristes équipés de chalumeaux et de pelles ont commencé les recherches, dimanche, pour retrouver une vingtaine d'ouvriers qui pourraient être prisonniers des décombres de l'effondrement du second de deux bâtiments en Inde qui ont fait au moins 19 victimes.

Un édifice de 12 étages que les travailleurs érigeaient s'est écroulé, tard samedi, pendant que s'abattaient de fortes pluies en banlieue de Chennai, dans l'État du Tamil Nadu. Les autorités policières ont fait savoir que 26 ouvriers de la construction avaient été retirés des débris et que les recherches se poursuivaient pour en retrouver une dizaine d'autres.

Quatre des ouvriers sont décédés sur les lieux de la tragédie et quatre autres ont succombé à leurs blessures après avoir été transportés à l'hôpital, a déclaré l'agent de police George Fernandes.

Douze travailleurs ont été hospitalisés tandis que six autres ont obtenu la permission de retourner à la maison après avoir reçu des soins médicaux, a ajouté M. Fernandes.

Près de 300 policiers et de pompiers ont travaillé toute la nuit, fouillant dans les décombres dans l'espoir de retrouver des survivants. Ils ont utilisé des chalumeaux, des tiges de fer et des pelles pour atteindre les gens coincés dans les débris.

Plus tôt samedi, un édifice de quatre étages, construit il y a 50 ans, s'est effondré dans un quartier pauvre de New Delhi, la capitale. À elle seule, cette catastrophe a fait au moins 11 morts et un survivant, qui a été conduit à l'hôpital, a indiqué un responsable du service des incendies, Praveer Haldiar.

À New Delhi, le quartier où l'édifice s'est effondré comprend plusieurs bâtiments construits sans autorisation officielle avec des matériaux de mauvaise qualité, a expliqué un policier, Madhur Verma.

L'agence de presse Press Trust of India a affirmé que l'effondrement avait été provoqué par des travaux de construction sur un terrain adjacent.

Les effondrements sont fréquents en Inde, où la forte demande de logements et le laxisme des autorités ont encouragé certains constructeurs à tourner les coins ronds, à utiliser des matériaux de mauvaise qualité ou à ajouter des étages supplémentaires non autorisés.

PLUS:pc