NOUVELLES

La Corée du Nord aurait procédé à un test de deux missiles à courte portée

28/06/2014 09:30 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

SÉOUL, Corée du Sud - La Corée du Nord a tiré deux missiles à courte portée dans ses eaux orientales, dimanche, a annoncé un responsable sud-coréen, lors d'un présumé test survenant quelques jours seulement après que le pays eut mis à l'essai ce qu'il a appelé de nouveaux missiles à guidage de précision.

Ce responsable du ministère de la Défense, a précisé que les missiles avaient été tirés de Wonsan, dans la province de Gangwon, et seraient des armes balistiques à courte portée. Les armes auraient été lancées sans la désignation de zones interdites à la navigation maritime, ce que l'armée sud-coréenne voit comme une provocation claire. Des médias sud-coréens ont cité des responsables selon lesquels les projectiles seraient des missiles Scud.

Pyongyang procède régulièrement à des tests de missiles et d'artillerie, à la fois pour améliorer ses armes et pour exprimer sa colère à propos de divers développements à Séoul et à Washington. La Corée du Nord a récemment fait connaître son mécontentement à propos de présumés exercices d'artillerie sud-coréenne près d'une frontière maritime faisant l'objet d'un litige dans la mer Jaune.

Le pays a annoncé vendredi que Kim Jong-un a supervisé les tirs de nouveaux missiles à guidage de précision, en faisant sans doute référence aux trois projectiles à courte portée qui auraient été tirés la veille par le Nord, selon des responsables sud-coréens.

Il n'y a virtuellement aucun moyen de vérifier de façon indépendante la véracité de ces allégations. La Corée du Nord a fréquemment bluffé ou exagéré au sujet de ses capacités militaires, et son armée, bien qu'étant l'une des plus grandes du monde, fonctionne avec de l'équipement dépassé et de maigres réserves, au moment où le pays combat des problèmes économiques chroniques, selon des analystes étrangers.

Malgré tout, la nation consacre une bonne partie de ses quelques ressources à ses programmes de missiles et d'armes nucléaires, qui représentent une menace envers la Corée du Sud, le Japon, et les dizaines de milliers de soldats américains dans la région. Aux dires d'experts, Pyongyang disposerait de quelques dispositifs nucléaires bruts et tente de développer une charge atomique suffisamment petite pour être installée sur un missile à longue portée, bien que cet objectif puisse nécessiter encore des années de travaux.

Au cours des derniers mois, la Corée du Nord a menacé la présidente de la Corée du Sud, la traitant de prostituée, et le Sud a promis de riposter durement s'il était provoqué. La Corée du Nord a également tiré deux missiles à moyenne portée et échangé des tirs d'artillerie avec la Corée du Sud près de la frontière disputée en mer Jaune.

PLUS:pc