NOUVELLES

France - Corinne Diacre nommée entraîneur de Clermont, après la défection d'Helena Costa

28/06/2014 12:59 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:12 EDT

Le président du Clermont-Foot (deuxième division) persiste et signe : c'est bien une femme qui entraînera ses joueurs. La nomination de Corinne Diacre, 39 ans, fait suite à la défection fracassante de la Portugaise Helena Costa.

Corinne Diacre, ancienne capitaine des Bleues et 121 sélections en équipe de France entre 1993 et 2005, devient la première femme aux commandes d'une équipe de foot pro en France.

Corinne Diacre s'est dite "prête" à prendre le poste d'entraîneur du Clermont-Foot, a déclaré samedi à l'AFP le président du club Claude Michy, qui l'avait contactée après la renonciation hyper médiatisée d'Helena Costa.

Ancienne adjointe du sélectionneur de l'équipe de France féminine de 2007 à 2013 et ex-entraîneur de l'équipe féminine de Soyaux (ouest), Corinne Diacre est titulaire du Brevet d'entraîneur professionnel de football, précise un communiqué publié sur le site du club.

Il est également indiqué que Corinne Diacre "s'est engagée pour les deux prochaines saisons".

Durant sa carrière de joueuse, Corinne Diacre a disputé trois Coupes du Monde et neuf Championnats d'Europe.

Interrogé sur l'état d'esprit dans lequel se déroulait la venue de Mme Diacre, le président du club a estimé qu'il s'agissait "d'un travail d'équipe" et qu'il fallait "de la cohésion, que ce soit un homme ou une femme".

La nomination de Corinne Diacre fait suite à la défection lundi de la Portugaise Helena Costa, qui avait notamment accusé le directeur sportif Olivier Chavagnon d'avoir refusé de communiquer avec elle.

- Bombe -

Clermont avait lancé une bombe dans le football français en annonçant en mai la nomination d'une femme, la Portugaise Helena Costa, en remplacement de Régis Brouard.

Agée de 36 ans, Helena Costa est surnommée la "Mourinho en jupons".

Helena Costa avait été entraîneur-adjointe des équipes de jeunes du Benfica et notamment des moins de 17 ans, vice-championne du Portugal.

Elle avait ensuite entraîné une équipe masculine senior, les amateurs de Cheleiros, sacrés champions de la région de Lisbonne, avant d'être appelée par l'Iran en 2012 pour devenir sélectionneur national de l'équipe féminine.

Grâce à l'arrivée de la Portugaise, le club auvergnat, qui a fini la saison 2013/2014 à la 14e place du classement de deuxième division, avait gagné une aura internationale, jusqu'aux pages du New York Times.

La démission lundi d'Helena Costa, après un passage éclair, s'était faite avec fracas. Après une conférence de presse où elle s'était montrée peu loquace, Helena Costa avait notamment accusé le directeur sportif d'avoir refusé de communiquer avec elle.

"Mon départ est surtout dû au fait que le directeur sportif", Olivier Chavagnon, "recrutait des joueurs sans mon accord, pour une équipe que je devais mener et dont je devais être responsable, sans me mettre au courant", avait-t-elle écrit sur sa page Facebook.

La décision de la Portugaise avait été qualifiée d'"étonnante, irrationnelle, incompréhensible" par M. Michy.

mb/but/alh

PLUS:hp