NOUVELLES

Une grande partie du Venezuela est plongée dans le noir après une panne

27/06/2014 07:58 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Une importante panne d'électricité a plongé la majeure partie du Venezuela dans le noir, vendredi, en plus d'entraîner une interruption d'une cérémonie présidentielle diffusée à la télévision nationale.

En plus d'entraîner une forte congestion routière et d'éteindre les lumières dans les bureaux de Caracas, la capitale de ce pays d'Amérique du Sud, la panne a touché au moins 14 des 23 États du pays.

Une centrale alimentant les régions du centre et de l'ouest du pays a éprouvé des problèmes au début de l'après-midi, selon le ministre de l'Électricité Jesse Chacon. À la tombée de la nuit, l'électricité était rétablie dans la grande partie de la ville de Caracas, mais manquait dans d'autres régions du pays, où les pannes d'électricité sont plus fréquentes.

La panne a interrompu une célébration des journalistes qu'organisait le président Nicolas Maduro dans le palais gouvernemental.

Les services de métro et de train ont aussi été suspendus à travers le pays.

À Caracas, les trottoirs ont rapidement été bondés, forçant certaines personnes à marcher dans la rue. Alors que certains quartiers de la classe moyenne étaient toujours dans le noir après la tombée de la nuit, le centre-ville n'a subi que des interruptions momentanées.

Des responsables ont annoncé que la capitale aurait la priorité alors que le courant était progressivement rétabli partout au pays. La dernière fois qu'une panne a touché Caracas, en mars, l'électricité n'était toujours pas revenue partout dans la ville après 12 heures.

Le pays socialiste a subi plusieurs pannes importantes en 2012 et 2013. Le gouvernement a attribué ces pannes à du sabotage, tandis que des détracteurs parlent plutôt d'incompétence gouvernementale.

L'administration a également déjà invoqué la vie sauvage y compris des animaux rongeant des câbles, comme la cause des pannes de courant. Vendredi, des Vénézuéliens incommodés par la panne ont publié des photos d'iguanes sur les médias sociaux pour exprimer leur mécontentement.

PLUS:pc