NOUVELLES

Ottawa retirera deux des six avions d'affaires Challenger controversés

27/06/2014 07:09 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Les Forces canadiennes ont annoncé le retrait de deux des six avions d'affaires à réaction Challenger qu'elles utilisaient pour les déplacements de dignitaires.

Selon les évaluations, la décision permettrait des économies de 1,5 million $ par année.

Un communiqué du ministère de la Défense nationale indique que les économies seraient réinvesties dans les besoins opérationnels, tels que la recherche et le sauvetage.

En novembre 2012, le ministère avait indiqué qu'il se départirait de quatre de ces avions, mais cela ne s'est pas concrétisé.

L'usage de ces biréacteurs pour transporter des politiciens et d'autres responsables a suscité de vives critiques de la part de partis d'opposition pendant des années.

Le gouvernement Harper soutient faire un usage moindre de ces avions d'affaires à réaction que ses prédécesseurs libéraux, mais en mars dernier, le premier ministre Stephen Harper avait été attaqué pour avoir utilisé un Challenger pour se rendre à des événements du Parti conservateur.

La flotte est vieillissante, et le ministère avait déjà indiqué que quatre de ces avions étaient dans la fin de leur vie utile.

Les systèmes électroniques de ces appareils sont si âgés que leurs systèmes analogiques les empêchent de voler outre-mer, indiquent des documents de la Défense nationale obtenus le mois dernier. Les pièces de rechange viennent aussi à manquer.

PLUS:pc