NOUVELLES

Obama qualifie de "coup de pub" la plainte de la Chambre contre lui

27/06/2014 10:37 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

Le président des Etats-Unis Barack Obama a estimé que la procédure judiciaire à son encontre annoncée cette semaine par les républicains de la Chambre des représentants n'était qu'un "coup de pub", dans une interview diffusée vendredi.

"Ce procès est un coup de pub", a dit Barack Obama, dans un entretien avec la chaîne ABC.

Les républicains reprochent à Barack Obama une série de décrets et décisions qui outrepassent selon eux ses pouvoirs réglementaires, notamment une régularisation temporaire de certains jeunes sans-papiers en 2012.

Le président républicain de la Chambre, John Boehner, a annoncé mercredi qu'il ferait adopter en juillet par la Chambre une mesure autorisant la procédure devant la justice fédérale, en arguant que la Constitution donnait à la justice le pouvoir d'arbitrer les différends entre les pouvoirs législatif et exécutif.

Mais ils n'ont pas encore énuméré les actes qu'ils entendaient contester au tribunal.

"Vous remarquerez qu'il n'a pas dit spécifiquement ce à quoi il objectait", a noté Barack Obama. "J'ai dit à M. Boehner: si vous êtes vraiment si inquiets de voir que je prends trop de décisions administratives, pourquoi n'essayez-vous pas de faire quelque chose au Congrès?"

"Je ne vais pas m'excuser pour essayer de faire quelque chose, alors qu'ils ne font rien", a-t-il ajouté, en appelant une nouvelle fois le Congrès à adopter une réforme des règles de l'immigration.

De nombreux démocrates et associations de défense des sans-papiers poussent en ce moment le président à utiliser son pouvoir règlementaire pour régulariser certains sans-papiers, un an après l'adoption d'une réforme par le Sénat, dominé par les démocrates. Cette réforme a été rejetée par les républicains de la Chambre.

ico/are

PLUS:hp