NOUVELLES

Mondial-2014: nouveaux incidents en France après la qualification de l'Algérie

27/06/2014 07:40 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

La qualification historique de l'Algérie aux 8es de finale du Mondial de football a donné lieu en France, où vit une importante communauté, à de nombreux débordements, jugés "intolérables" par les autorités qui ont procédé à des dizaines d'interpellations.

"Je condamne avec la plus grande fermeté ces actes" de "casseurs isolés", a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, au lendemain d'incidents qui ont entraîné au moins 74 interpellations à travers la France, où les Algériens constituent la première communauté immigrée.

Depuis le début du Mondial, chaque match de l'Algérie donne lieu à des manifestations spontanées et à scènes de liesse un peu partout.

L'équipe d'Algérie a atteint pour la première fois les 8e de finale d'un Mondial, après son match nul (1-1) jeudi face à la Russie.

"Si l'on peut comprendre la ferveur autour d'une équipe et du moment historique de la qualification de l'Algérie, les agressions envers les forces de l'ordre sont intolérables", a déclaré un responsable de la police française.

Des incidents et des interpellations ont eu lieu dans la région parisienne, mais les principaux troubles ont éclaté à Lyon, Vaux-en-Velin, Saint-Priest (centre), Lille, Roubaix (nord) et Marseille (sud), selon cette source.

A Lyon, des commerces ont été saccagés, des pompiers pris pour cible, et sur l'agglomération, plusieurs dizaines de véhicules ont été incendiés.

Des abribus d'une nouvelle ligne de tram qui doit être inaugurée samedi ont été brisés, et des projectiles tirés sur les policiers, faisant deux blessés.

A Paris, sur la place de l'Etoile, des dizaines de supporteurs ont lancé des projectiles sur des CRS, qui ont riposté en faisant usage de gaz lacrymogène.

- "Magique Algérie" -

A Marseille, des incidents ont éclaté dans le centre-ville entre forces de l'ordre et supporteurs, a constaté l'AFP. Deux motards de la police ont été caillassés par des inconnus, qui ont ensuite été dispersés.

Dans le département du Nord, au moins 16 véhicules ont été brûlés, dont sept à Roubaix.

Cependant, dans la plupart des cas, "les rassemblements festifs se sont déroulés sans aucun incident et dans une excellente ambiance", a souligné un responsable de la police.

Au son du tam-tam, des klaxons et des "Vive l'Algérie", des centaines de supporteurs, pour la plupart drapés dans le drapeau algérien, ont fêté dans plusieurs quartiers de Paris la victoire de leur équipe pendant toute la nuit.

Ils étaient présents sur les trottoirs, au volant de leur voiture ou encore en plein milieu de la route, ralentissant le trafic autour de l'avenue des Champs-Elysées.

La presse française saluait vendredi la qualification algérienne, à l'instar de L'Equipe, quotidien sportif dont un titre de Une rendait hommage à la "magique Algérie". Ce pays "tient enfin" son "grand fait d'armes, son exploit", soulignait le journal.

"L'Algérie en folie", titrait pour sa part le quotidien populaire Le Parisien en parlant d'un "jour historique" et en donnant la parole au milieu de terrain Carl Medjani: "Dans trente ans on parlera encore de notre génération".

Les autorités françaises restent cependant sur le qui-vive pour le prochain match de l'Algérie, en 8e de finale face à l'Allemagne, lundi soir.

bur-cto/via/ras/gv

PLUS:hp