NOUVELLES

Mondial-2014 - Colombie: Yepès, la vie commence à 38 ans

27/06/2014 10:37 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

Le capitaine de la Colombie Mario Yepès a 38 ans, comme Roger Milla en 1990, l'âge idéal pour briller dans un 8e de finale du Mondial, samedi à Rio de Janeiro contre l'Uruguay.

Qui est vieux? Dino Zoff a gagné la Coupe du monde à 40 ans, Milla a passé un doublé à la... Colombie à 38 ans. Mario "Jack Sparrow" Yepes n'a pas de raison d'avoir peur de ses artères.

A son âge, il connaît le prix d'une Coupe du monde, que tous les Colombiens de sa génération ont ratée, les "Cafeteros" étant absent depuis 1998.

"Je réalise un objectif qui a laissé sur le bord de la route beaucoup de joueurs qui ont lutté à mes côtés, et qui n'ont pu toucher ce que j'atteins", dit Yepès.

Son incroyable longévité lui vaut de porter une foule de surnoms, que ses admirateurs ont eu le temps de polir dans ses nombreux clubs.

Le "Maréchal" pour les Colombiens, pour son autorité, est "Coeur vaillant" pour ses coéquipiers. Il était "El Rey" à Nantes, et reste "Jack Sparrow", le héros de Pirates des Caraïbes, pour les Italiens, qui le côtoient depuis 2008 (Chievo, AC Milan et Atalanta).

Quelle que soit l'étiquette, Yepes reste le totem de la défense des "Cafeteros", la meilleure de la très relevée poule de qualification sud-américaine, avec 13 buts encaissés en 16 matches.

- Yepès, c'est l'expérience" -

"Yepes, c'est l'expérience, dit le gardien David Ospina, c'est notre capitaine, on le respecte beaucoup et à chaque fois il donne tout sur le terrain."

"Je suis peut-être le titulaire le plus vieux du Mondial, dit le Maréchal, mais mes sensations sont bonnes. Je me sens un joueur d'expérience au sein de l'équipe, mais je me sens l'un d'entre eux, pas plus."

Membre des seuls "Cafeteros" vainqueurs d'un trophée majeur, la Copa America 2001, Yepès approche du record de sélections en équipe de Colombie, détenu par la légende Carlos "el Pibe" Valderrama (111). Contre l'Uruguay, il va rejoindre Leonel Alvarez avec une 101e cape.

La charnière que le joueur de l'Atalanta Bergame forme avec un autre "Italien", Cristian Zapata (Milan), est solide.

"La Colombie est une équipe équilibrée. Nous pratiquons un foot offensif, nous sommes une équipe ouverte et quand on joue comme ça, ce sont les défenseurs qui souffrent le plus, mais nous y sommes préparés", assure l'ex-Parisien.

Contre la Côte d'Ivoire, son dernier match, José Pékerman l'ayant laissé au repos contre le Japon, la qualification étant acquise, il n'a commis aucune perte de balle ni aucune erreur de marquage.

- "Irréprochable" -

Yepès a maîtrisé les puissants attaquants ivoiriens avec intelligence, malice et concentration. Le sens du placement est évidemment l'atout maître d'un vieux défenseur.

"Je dois féliciter Mario pour ses 100 sélections, a dit le sélectionneur, mais surtout pour son caractère, sa personnalité, pour être le capitaine de cette équipe, parce qu'il a une mentalité irréprochable et que son image est exemplaire pour ses coéquipiers".

"Nous devons faire l'éloge de son rendement optimal", insiste Pékerman.

Yepes joue évidemment de l'immense expérience de 20 ans de foot professionnel, d'une carrière commencée au Cortulua, modeste club de la petite ville de Tuluá, avant le Deportivo Cali, River Plate et l'Europe.

En espérant que ce match au Maracana ne soit pas son dernier, Yepes refuse d'évoquer la retraite.

"Quand tout sera terminé, nous tirerons les conclusions. Pour l'instant, je veux profiter de ce Mondial, réaliser un rêve de gosse, parce que quand on commence à jouer au foot, n'importe où, on rêve de jouer le Mondial", dit-il.

Le premier quart de finale de Coupe du monde de la Colombie serait une belle fin. Le bâton du Maréchal.

eba/dhe

PLUS:hp