NOUVELLES

Les réserves de sang à leur niveau le plus bas en cinq ans

27/06/2014 11:59 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT
Fotosearch via Getty Images

La Société canadienne du sang lance un appel à la population du pays pour regarnir ses réserves, à leur niveau le plus bas en cinq ans.

L'agence demande aux Canadiens en bonne santé et en âge de donner du sang de faire un don dès maintenant, ou si possible avant la fête du Canada, le 1er juillet.

Tous les types de sang sont en demande, précise la Société canadienne du sang qui gère les stocks de sang partout au Canada, sauf au Québec, où cette responsabilité incombe à Héma-Québec.

« En ce moment, nous observons une réduction des stocks. Notre inventaire a atteint à cette période de l'année son plus bas niveau observé au cours des cinq dernières années », explique Kristina Guénette, directrice des communications pour la Société canadienne du sang, à Ottawa.

« C'est un geste patriotique à l'occasion de la fête du Canada d'aider à sauver la vie d'autres compatriotes canadiens », ajoute Mme Guénette.

Cette baisse des réserves de sang est en partie due au fait que les donneurs prennent des vacances ces mois-ci, mais également en raison de mauvaises conditions météo qui ont engendré des fermetures de cliniques de don de sang  dans certaines régions.

Au cours des derniers mois, près de 20 % des donneurs n'ont pas pu se présenter à leur rendez-vous, souligne la Société canadienne du sang.

Il n'est pas rare que les stocks de sang baissent pendant l'été au pays, mais cette année, la pénurie est survenue beaucoup plus tôt dans la saison que par le passé, souligne Kristina Guénette.

Situation stable au Québec

Chez Héma-Québec, responsable de la collecte et de la gestion des dons de sang sur le territoire québécois, les réserves sont jugées bonnes pour le moment. « Le niveau de notre réserve est actuellement à six jours, ce qui est acceptable », précise Laurent-Paul Ménard directeur des communications chez Héma-Québec.

Selon M. Ménard il existe des protocoles et des ententes de réciprocité entre Héma-Québec et la Société canadienne du sang en cas de pénurie de sang, mais pour l'instant, Héma-Québec n'a reçu aucune demande d'assistance de son partenaire canadien.

Bien que les réserves de sang soient jugées suffisantes au Québec, Laurent-Paul Ménard rappelle à la population qu'il est très important de continuer de se présenter aux collectes de sang pendant l'été, malgré les vacances, car pour continuer de répondre aux besoins, Héma-Québec doit recueillir au moins 1000 dons par jour.  

Héma-Québec lance également une invitation aux gens qui n'ont jamais donné de leur sang et qui voudraient faire un premier don. 

Les plaquettes : une précieuse denrée

Autant à la Société canadienne du sang que chez Héma-Québec on rappelle l'importance des plaquettes sanguines, des cellules qu'on extrait du sang et qui servent à assurer la coagulation en cas de blessures ou d'hémorragie.  

Les plaquettes qui n'ont une durée de vie que de cinq jours après leur prélèvement, sont particulièrement précieuses et toujours en demande. 

 

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques statistiques sur la santé des Canadiens