NOUVELLES

Le lancement d'une nouvelle fusée russe avorte

27/06/2014 12:51 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

MOSCOU - Le premier tir d'une nouvelle fusée spatiale russe en développement depuis 20 ans a avorté à la dernière minute, vendredi, sous les yeux du président Vladimir Poutine.

Le lancement raté de la fusée Angara est le plus récent échec à frapper le programme spatial russe, qui a perdu sa gloire soviétique.

La fusée Angara doit remplacer la légendaire Soyouz, qui est en service depuis plus de 40 ans.

Des responsables ont indiqué qu'un mécanisme de sécurité a empêché la fusée de quitter le pas de tir de Plesetsk, dans le nord de la Russie, pour une raison inconnue.

M. Poutine a ordonné au ministre de la Défense Sergeï Shoigu de faire enquête.

Un nouvel essai pourrait avoir lieu samedi.

Le mois dernier, le lancement d'une fusée Proton-M russe avait également pris fin de façon malheureuse, et le même genre d'engin avait été victime d'une défaillance technique en juillet dernier, entraînant la perte de trois satellites de géopositionnement. Les ratés de juillet ont été attribués à une faute dans le processus d'assemblage impliquant un employé peu qualifié.

Selon des observateurs, le programme spatiale russe post-URSS a été ralenti par un exode des cerveaux et une diminution constante des normes en matière d'ingénierie et de qualité.

PLUS:pc