NOUVELLES

France: les ministres publient leur patrimoine, un est rappelé à l'ordre

27/06/2014 09:09 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

La Haute autorité française pour la transparence a publié vendredi les déclarations de patrimoine des 32 ministres et secrétaires d'Etat, dont un, Jean-Marie Le Guen, a été rappelé à l'ordre pour avoir sous-evalué des biens immobiliers.

Cette Haute autorité avait été créée en octobre 2013 après l'affaire Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget forcé de démissionner après avoir avoué qu'il détenait un compte secret en Suisse.

Les membres du gouvernement français, remanié en avril après la défaite socialiste aux élections municipales, ont rempli à la main des déclarations, qui resteront publiques durant la durée de leur fonction ministérielle, selon les règles fixées par la Haute autorité.

M. Le Guen, nouveau venu, chargé des Relations avec le Parlement, a été rappelé à l'ordre par la Haute autorité qui a annoncé avoir "relevé que les biens et droits immobiliers détenus par l'intéressé étaient évalués à des montants inférieurs aux prix constatés pour des biens comparables".

L'intéressé, propriétaire de plusieurs biens immobiliers et assujetti à l'impôt sur la fortune, a dû revoir à la hausse la valeur de son patrimoine.

Autre nouvelle venue au gouvernement: la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, candidate malheureuse à l'élection présidentielle de 2007, qui déclare un appartement de 120 m2 avec "cave et garage" d'une valeur de 1,2 million d'euros à Boulogne (banlieue ouest de Paris). Elle précise ne pas y avoir réalisé de travaux, à part la "peinture" et le "carrelage".

Le Premier ministre Manuel Valls indique posséder deux appartements, un dans l'Essonne, en région parisienne, et un appartement de 44 m2 à Paris, acheté 315.000 euros en 2010.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve déclare posséder une maison de 120 m2 estimée à 550.000 euros et le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg signale deux appartements, un parking et une maison ("avec jardin") achetée 221.000 euros en 2004. Il déclare aussi un fauteuil Charles Eames, acheté "28.000 francs en 1988", et une Peugeot 407 acheté en 2007.

Parmi les mieux lotis, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius déclare deux maisons et un appartement, d'une valeur totale de 3,34 millions d'euros, ainsi que 340.000 euros de "meubles et objets d'art".

La ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem est elle entrée dans les détails, déclarant "trois lits", "trois tables", "un canapé", "deux fauteuils", "dix chaises", un "réfrigérateur", une "machine à laver" et "des bijoux" pour une valeur de 22.000 euros.

zl-pg/mat/ras/ial/ros

PLUS:hp