NOUVELLES

Ebola: le Sierra Leone lance une mise en garde à la population

27/06/2014 09:53 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

FREETOWN, Sierra Leone - Le Sierra Leone a prévenu vendredi que l'hébergement d'une victime infectée par le virus d'Ebola représente un crime grave.

Le communiqué du ministère de la Santé déplore aussi que certains patients aient décidé de quitter l'hôpital de Kenema, où l'épidémie sévit, pour se cacher.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dénombre 176 personnes infectées par le virus en Sierra Leone et au moins 46 morts, alors que la pire épidémie de l'histoire frappe trois pays d'Afrique de l'Ouest.

Dans certains villages, des travailleurs de la santé ont été attaqués par des résidants convaincus que leurs médicaments sont responsables de la maladie.

Le virus d'Ebola cause des fièvres élevées et des hémorragies abondantes, et se révèle mortel dans au moins 70 pour cent des cas. On ne dispose ni d'un vaccin, ni d'un traitement. On peut seulement freiner la progression de la maladie en isolant les victimes.

L'OMS fait état de 635 cas en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

PLUS:pc