NOUVELLES

Des travailleurs chinois évacués du nord de l'Irak (média officiel)

27/06/2014 12:27 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Une cinquantaine de travailleurs chinois ont été évacués de régions du nord de l'Irak et héliportés vers Bagdad, a rapporté vendredi un média officiel chinois, assurant que quelque 1.200 autres devraient suivre dans les prochains jours.

Plus de 50 employés de China Machinery Engineering Corp. (CMEC) qui se trouvaient dans le nord du pays sont arrivés mercredi soir à Bagdad, a indiqué le journal d'État China Daily.

Environ 1.200 autres travailleurs chinois, bloqués dans la ville de Samarra, au nord de Bagdad, devraient quant à eux rejoindre la capitale irakienne "dans les trois prochains jours" au terme d'un voyage par bus, a-t-il ajouté.

La Chine compte plus de 10.000 employés sur divers sites industriels en Irak, selon des responsables gouvernementaux, mais la plupart se trouvent dans des zones chiites du sud du pays qui sont pour l'heure loin de l'offensive des jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Les médias chinois avaient rapporté la semaine dernière que les grandes firmes pétrolières chinoises avaient néanmoins préparé des plans d'évacuation au cas où les violences se propageraient à l'ensemble de l'Irak, un très gros fournisseur d'hydrocarbures pour la Chine.

De son côté, le magazine financier Caixin avait rapporté plus tôt cette semaine que les troupes irakiennes avaient bloqué le passage à des bus transportant des employés de CMEC en route vers Bagdad, les obligeant à rebrousser chemin vers Samarra.

Mme Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, avait démenti ces informations jeudi, lors d'un point-presse régulier.

"L'ambassade de Chine en Irak travaille en étroite coopération avec le gouvernement irakien et l'armée pour évaluer la situation, et pour assurer une évacuation rapide, sécurisée et ordonnée du personnel chinois", avait souligné Mme Hua.

fms-jug/seb/abl

PLUS:hp