NOUVELLES

Des réfugiés menacent de se tuer si la police intervient dans une école

27/06/2014 05:44 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

BERLIN - Des centaines de policiers ont encerclé une ancienne école de Berlin qui a été occupée par des réfugiés refusant de partir.

Ceux-ci, en majorité des Africains, réclament le droit de demeurer en Allemagne, même si la plupart de leurs demandes d'asile ont été rejetées.

Adam, un réfugié soudanais n'ayant voulu donner que son prénom, a confié vendredi à des journalistes que plusieurs de ces immigrants étaient monté sur le toit et étaient prêts à sauter si la police entrait dans le bâtiment.

L'affrontement tendu impliquait de 40 à 80 réfugiés et partisans qui sont demeurés dans l'édifice après que la police eut expulsé, plus tôt cette semaine, la majorité des quelque 200 personnes occupant l'endroit depuis 2012.

Des responsables municipaux ont dit être prêts à négocier avec les réfugiés à propos de leurs demandes, mais seulement s'ils quittent l'école.

PLUS:pc