NOUVELLES

Coupe de l'America - Ben Ainslie a "bon espoir" de boucler son budget

27/06/2014 07:54 EDT | Actualisé 27/08/2014 05:12 EDT

Le Britannique Ben Ainslie, quadruple champion olympique et navigateur-tacticien à bord du "defender" américain Oracle Team USA vainqueur de la Coupe de l'America 2013, a bon espoir de boucler son budget pour la prochaine édition, en 2017.

Ainslie, sans conteste le meilleur régatier au monde, a officiellement lancé sa campagne le 10 juin à Londres en présence de l'épouse du prince William, Kate. Il participe à Saint-Pétersbourg (Russie), avec son équipe J.P. Morgan BAR, à la 4e manche des Extreme Sailing Series (ESS), régates de catamarans d'une douzaine de mètres.

Q: Avez-vous bouclé votre budget pour la 35e Coupe de l'America, le plus vieux trophée sportif au monde (1851), que la Grande-Bretagne n'a jamais remporté?

R: "Nous tablons sur un budget de 80 millions de livres pour aller jusqu'en 2017. Le montage recherché est 40% de fonds privés, 60% d'origine commerciale. Notre budget n'est pas encore bouclé mais j'ai bon espoir d'y arriver. Nous n'avons pas encore de partenaire-titre. On a déjà une partie du budget et d'importantes négociations ont lieu actuellement avec des partenaires commerciaux. La plupart des équipes ne boucleront leur budget que la dernière année".

Q: Maintenant que la jauge de la prochaine "Cup" a été publiée, que pensez-vous du bateau choisi, un catamaran à aile rigide AC62 d'une vingtaine de mètres de long?

R: "Je pense que ce sera un bon bateau. Les règles de jauge me plaisent beaucoup. Ce sera un bateau très spectaculaire. C'est bien qu'on fasse des efforts pour réduire les coûts (l'AC72 de la dernière Coupe était long de 22 m, ndlr). Nous travaillons sur un projet d'AC62 depuis déjà un certain temps avec notre +design team+. Les prochains 18 mois seront déterminants..."

Q: Vous aviez, en début d'année dans une interview (à l'AFP), évoqué votre intérêt pour le Trophée Jules-Verne, le tour du monde en équipage et sans escale, détenu depuis janvier 2012 par le Français Loïck Peyron (45 j 13 h 42 min) avec le maxi trimaran Banque Populaire V. Où en êtes vous?

R: "Ma priorité, dans l'immédiat, c'est la Coupe. Mais j'aimerais beaucoup faire le Jules-Verne. J'ai une énorme admiration pour Franck Cammas (qui a déjà remporté le Trophée en 2010 avec un autre maxi-trimaran, Groupama 3, ndlr). J'aimerais suivre ses traces..."

heg/gv

PLUS:hp