NOUVELLES

USA: le fait de trop boire responsable d'un décès sur dix chez les adultes

26/06/2014 01:17 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

La consommation excessive d'alcool est responsable du décès d'un adulte sur dix âgés de 20 à 64 ans aux Etats-Unis, selon un rapport des autorités sanitaires publié jeudi.

Le fait de trop boire a ainsi provoqué quelque 88.000 morts par an de 2006 à 2010 et écourté la vie de ces personnes de 30 ans environ, précise cette recherche des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Ces décès ont résulté de pathologies dues à une consommation excessive de boissons alcoolisées de façon régulière pendant plusieurs années, comme le cancer du sein et des maladies du foie et cardiaques, ainsi que des effets à court terme comme la violence ou les accidents de la route.

Au total durant cette période (2006-2010), il y a eu 2,5 millions d'années de vie potentielle perdue annuellement à cause d'abus d'alcool, estiment les CDC.

Près de 70% des morts dues à l'alcool concernent des adultes en âge de travailler et des hommes. Environ 5% frappent les jeunes de moins de 21 ans.

Le taux de mortalité le plus élevé a été enregistré au Nouveau-Mexique (sud-ouest), avec 51 morts pour 100.000 habitants, tandis que le New Jersey (est) a eu le taux le plus bas, avec 19,1 décès pour 100.000 individus.

"Boire de façon excessive est la principale cause de mort évitable qui tue de nombreux Américains dans la fleur de l'âge", déplore le Dr Ursula Bauer, directrice du Centre national de prévention des maladies chroniques aux CDC.

"Nous devons redoubler d'efforts pour mettre en oeuvre des approches de santé publique scientifiquement prouvées afin de réduire ces pertes tragiques de vies et l'énorme coût économique qui en résulte".

Boire trop de façon occasionnelle lors d'une soirée par exemple correspond à la consommation de quatre verres et plus pour les femmes et d'au moins cinq verres pour les hommes.

Une consommation régulière d'alcool est considérée excessive à partir de huit verres par semaine pour une femme et de quinze verres pour un homme.

Les femmes enceintes et les jeunes en dessous de l'âge légal de 21 ans de consommer des boissons alcoolisées doivent s'abstenir, insiste le rapport des CDC.

La consommation excessive d'alcool a coûté 224 milliards de dollars ou 1,90 dollar par verre à l'économie américaine en 2006, relèvent également ces chercheurs.

La plupart de ces coûts correspond à une perte de productivité, dont une réduction de revenus parmi les gros buveurs aussi bien que des décès chez les adultes actifs.

js/sam

PLUS:hp