NOUVELLES

Mondial-2014 - Ce que dit la Fifa sur la suspension de Suarez

26/06/2014 12:06 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Voici le texte du communiqué de la Fifa sur la suspension de Luis Suarez, qui a mordu un joueur au Mondial-2014, et ce que disait le code disciplinaire de l'instance mondiale du foot.

SANCTIONS

· Luis Suarez est reconnu coupable d'un "comportement anti-sportif envers un autre joueur".

. "Il est suspendu 9 matches officiels. Le premier sera Colombie-Uruguay le 28 juin 2014 (8e de finale). Les autres matches de suspension devront être purgées avec l'Uruguay en Coupe du monde si la sélection est toujours qualifiée, ou dans d'autres matches avec son équipe nationale si elle est éliminée".

· Luis Suarez "est interdit de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) pour une période de 4 mois". Delia Fischer, chef de la communication de la Fifa a précisé qu'il ne pourrait pas s'entraîner avec son club pendant quatre mois, mais qu'il pourrait tout de même être transféré pendant cette période.

· Une "interdiction de stade est prononcée contre Luis Suarez pendant sa période d'interdiction d'activité liée au football et pendant sa suspension avec l'Uruguay".

· Luis Suarez "doit payer une amende de 100.000 francs suisses", soit 82.245 euros.

. La Fifa a précisé en conférence de presse qu'un éventuel appel ne serait pas suspensif.

REGLEMENT FIFA

Le code disciplinaire de la Fifa ne comporte pas de barème spécifique pour une morsure sur un adversaire. La sanction était donc à la discrétion de l'instance de discipline indépendante, qui s'est vraisemblablement appuyée sur plusieurs articles du règlement.

Article 19. Suspension de match

"La suspension est prononcée en nombre de matches, en jours ou en mois. Sauf disposition spéciale, elle ne peut dépasser 24 matches ou 24 mois. Des dispositions spéciales sont réservées".

Article 48. Pour "comportement incorrect envers des adversaires", la suspension est de:

(...)

"b) au moins un match en cas de faute grossière (notamment par excès d'engagement ou par brutalité)

c) au moins un match en cas de comportement antisportif envers un adversaire ou une personne autre qu'un officiel de match

d) au moins deux matches en cas de voies de fait (coup de coude, coup de poing, coup de pied, etc.) sur un adversaire ou toute personne autre qu'un officiel de match

e) au moins six matches en cas de crachat sur un adversaire ou toute personne autre qu'un officiel de match. Dans tous les cas, une amende peut être infligée".

Article 77. Compétences particulières

La Commission de Discipline est aussi compétente pour:

"a) sanctionner les faits graves qui auraient échappé aux officiels de match"

(...)

"d) prononcer des sanctions additionnelles, par exemple une amende"

pgr/pga/dhe

PLUS:hp