NOUVELLES

Mexique : onze cadavres dans des fosses clandestines au Michoacan

26/06/2014 05:25 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Les cadavres de onze persones ont été découverts dans plusieurs fosses clandestines dans l'Etat du Michoacan, une région de l'Ouest du Mexique en proie à la violence, ont annoncé jeudi les autorités judiciaires locales.

Les fosses ont été trouvées dans un terrain de Ciudad Hidalgo, dans l'est du Michoacan, et "le ministère public a indiqué qu'elles contenaient les restes de onze personnes", a dit à l'AFP une source judiciaire locale.

L'état de décomposition des corps n'a pas permis pour l'instant l'identification des victimes. Les experts poursuivent leurs recherches et n'excluent pas de nouvelles découvertes macabres.

Parallèlement une centaine de policiers municipaux de Ciudad Hidalgo ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête sur "des liens supposés avec le crime organisé, ainsi que l'implication dans la disparition et le meurtre de personnes", a indiqué à l'AFP une source du Centre national d'enquête et de sécurité.

Le Michoacan, situé sur la côte Pacifique, est un Etat crucial pour les trafiquants de drogue mexicains et un fief du cartel des Chevaliers Templiers, dont plusieurs des principaux chefs ont été arrêtés ou abattus au cour des derniers mois.

Le gouvernement fédéral a déployé des milliers de policiers fédéraux et militaires au cours des derniers mois. Il a aussi légalisé des milices d'autodéfense constituées depuis février 2013 pour protéger la population des meurtres, enlèvements, et rackets commis par les Templiers, et qui ont accepté de se constituer en polices rurales placées sous le commandement des autorités légales.

La semaine dernière, 31 corps avaient été trouvés dans un ranch de l'Etat de Veracruz, dans l'est du Mexique, où opère en particulier le cartel ultra-violent des Zetas.

La découverte de charniers est devenue récurrente à la suite du déchaînement de violence lié depuis fin 2006 à l'offensive menée par l'Etat mexicain contre le crime organisé.

Cette violence liée au crime organisé a fait depuis cette époque environ 80.000 morts et 16.000 disparus, selon un bilan officiel.

str-csc/jcb

PLUS:hp