NOUVELLES

Les fouilles pour retrouver le Boeing malaisien disparu se déplacent vers le sud

26/06/2014 08:08 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

SYDNEY - Les enquêteurs qui tentent de retrouver le Boeing malaisien qui s'est volatilisé en mars croient que le pilote automatique contrôlait l'avion au moment où il s'est abîmé dans l'océan Indien après avoir manqué de carburant.

Après avoir de nouveau analysé les données échangées entre l'avion et un satellite, les responsables sont d'avis que le pilote automatique était en fonction pendant que l'appareil traversait l'océan Indien en ligne droite, a dit le commissaire du Bureau australien de la sécurité dans les transports, Martin Dolan.

M. Dolan a ensuite dit croire que le pilote automatique avait été allumé intentionnellement. On ne sait toutefois toujours pas pourquoi le pilote automatique aurait été programmé pour suivre une trajectoire se trouvant aussi loin du trajet prévu de l'avion.

Les enquêteurs ont également annoncé qu'ils déplaçaient leurs recherches de plusieurs centaines de kilomètres vers le sud, à 1800 kilomètres au large des côtes de l'Australie.

Le nouveau secteur de 60 000 kilomètres carrés a déjà été survolé par des appareils à la recherche de débris flottants, sans succès. À compter du mois d'août, des firmes privées utiliseront de puissants sonars latéraux capables de voir à sept kilomètres sous la surface de l'eau pour tenter de retrouver l'épave de l'avion. Des experts ont prévenu qu'il pourrait falloir un an pour fouiller toute la zone.

Le Boeing 777 et les 239 personnes qui se trouvaient à bord sont disparus le 8 mars après avoir décollé de Kuala Lumpur.

PLUS:pc